Ecoutez Radio Sputnik
    Barack Obama et Xi Jinping

    Chine et USA se rapprochent tout en conservant leurs contradictions

    © Sputnik. Greg Baker
    Analyse
    URL courte
    Eugène Zagrebnov
    10369896

    La visite du leader chinois Xi Jinping aux États-Unis s'est préparée dans une atmosphère relativement tendue.

    Quelques semaines avant l'arrivée du dirigeant chinois à Seattle, les Etats-Unis ont exprimé leur mécontentement quant au risque de "menaces de cyber-attaques" planant sur leurs structures d'Etat et leurs structures commerciales, qui émaneraient de Pékin. En outre, la politique de Pékin en mer de Chine orientale, ainsi que les décisions du régulateur chinois en ce qui concerne la dévaluation du yuan au cours de ces derniers mois, sont également devenues des pierres d'achoppement dans les relations sino-américaines. Par ailleurs, le gouvernement chinois a déjà, vivement et à maintes reprises, critiqué l'ingérence des Etats-Unis dans la politique des pays de la région Asie-Pacifique.

    Les tentatives d'apaiser les tensions entre les deux pays, menées par les leaders des deux pays, ont déjà commencé à porter leurs fruits. La Chine et les Etats-Unis ont signé un protocole d'accord afin de coordonner leur coopération en matière de développement mondial. Les deux côtés commencent à prendre conscience de la nécessité de créer un "modèle nouveau dans les relations entre les deux pays", visant à élargir la coopération sino-américaine.

    Toutefois, selon les experts étrangers, malgré un certain status quo atteint dans les relations sino-américaines, les tensions politiques entre les deux puissances vont probablement continuer à s'amplifier.

    "L'état actuel des relations sino-américaines, c'est un équilibre complexe entre l'étroite interdépendance économique et les contradictions idéologiques et politiques croissantes", analyse pour Sputnik Fedor Loukianov, rédacteur en chef du magazine La Russie dans la politique globale (Russia in Global Affairs). "Les deux côtés se considèrent comme des rivaux et des adversaires mais essaient de retenir ce sentiment. Et cette tendance va se poursuivre dans un avenir proche, même si l'on sentira de la résistance dans l'air, surtout de la part des Etats-Unis".

    Toutefois, la qualité des relations entre la Chine et les Etats-Unis est en train de s'améliorer, est persuadé Sergueï Loukonine, chef du secteur et d'économie et de la politique de la Chine au Centre d'études sur l'Asie et le Pacifique à Institut d'économie mondiale et des relations internationales (IMEMO) de l'Académie des sciences de Russie.

    "L'espace pour le dialogue est en train de s'élargir, alors que les zones de conflit potentiel se réduisent", explique-t-il dans un entretien accordé à Sputnik. "Même si des contradictions sur certaines questions demeurent, les relations sino-américaines s'améliorent peu à peu. Quant à l'élargissement du dialogue, il témoigne de la volonté des deux pays de résoudre de manière constructive les problèmes qui surviennent".

    Apaisement des tensions, mais pas leur élimination

    Selon Sergueï Loukonine, cette visite de Xi Jinping a permis d'apaiser les tensions dans un certain nombre de domaines seulement.

    "Cela concerne notamment le domaine de la cybercriminalité", estime-t-il. "Par ailleurs, la conclusion d'un accord entre la Chine et les Etats-Unis, à la manière de l'accord bilatéral russo-chinois de coopération visant à garantir la sécurité internationale dans le domaine de l'information, est également possible".

    L'expert ne s'attend pas à des percées sur les questions qui concernent les tensions en mer de Chine Orientale, mais souligne toutefois que les discussions à ce propos sont déjà positives, témoignant du potentiel limité du conflit. Quant aux revendications de la partie américaine concernant l'instabilité des marché financiers provoquée par le yuan, elles sont sans fondement, a déclaré Sergueï Loukonine: "Car la Chine est un pays qui possède une économie de marché, et dans de telles conditions la stabilité des marchés financiers est définie par la conjoncture économique".

    "La visite de Xi Jinping aux Etats-Unis permettra d'apaiser les tensions entre les deux pays, mais ne permettra pas de les régler une fois pour toutes", résume Fedor Loukianov. "La nature compétitive de ces relations et l'incompatibilité idéologique entre les parties sont des composantes organiques des relations sino-américaines".

    Coopération et concurrence

    Que peut-on attendre des relations sino-américaines à l'avenir? Selon le rédacteur en chef du magazine La Russie dans les affaires globales Fedor Loukianov, les principales contradictions entre la Chine et les Etats-Unis se déplaceront vers la région pacifique, la Maison Blanche craignant de perdre son influence en Asie et essayant de soutenir les pays qui sont opposés à la politique de Pékin. "Quant au reste, ce sont des dérivés de cette confrontation", ajoute l'expert.

    Evoquant la question des tensions en mer de Chine Orientale, le président du Centre d'études et de recherche international et sur la Chine (CEDRIC) Pierre Picquart rappelle que le Japon, concerné par ces tensions, vient de changer en partie sa constitution, ce qui lui permet d'intervenir avec des armées étrangères en dehors de son territoire.

    "Mais pour éviter tout conflit, la Chine montre que sa diplomatie est pacifique et qu'elle souhaite avoir des relations stables avec l'ensemble des pays, y compris avec les Etats-Unis. Mais elle fait également comprendre qu'elle ne cédera pas sur les questions territoriales", explique-t-il à Sputnik.

    Selon Sergueï Loukonine de l'Institut IMEMO, les contradictions politiques entre les deux pays vont continuer à s'apaiser et la coopération sino-américaine prendra un caractère "normal et universel". "Cela signifie que ces relations seront régies par la coopération et la concurrence dans certains domaines", conclut-il. "En attendant, les contradictions traditionnelles entre les Etats-Unis et la Chine se conserveront, mais elles ne joueront pas un rôle déterminant dans les relations bilatérales". 

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Le mystère des cravates de Xi Jinping élucidé
    Le président chinois anticipe sur les préoccupations de son homologue US
    Le dossier nord-coréen n’est-il qu’un prétexte pour une guerre commerciale contre Pékin?
    Tags:
    Xi Jinping, Barack Obama, Pékin, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik