Ecoutez Radio Sputnik
    militaire saoudienne

    Formation de militaires saoudiens : une aide de 600 000€ qui dérange

    © AP Photo/ SPA
    Analyse
    URL courte
    Gaëlle Nicolle
    8710

    Une fois n'est pas coutume, les Verts et le FN tombent d'accord et dénoncent la subvention accordée par la région lorraine au centre de formation au maniement d'arme de l'entreprise CMI.

    Le PS quant à lui, le seul à avoir voté pour, insiste sur le fait que la partie formation n'est pas concernée, et qu'il s'agit d'une aide à l'implantation qui devrait créer de nombreux emplois. Au centre de la polémique: l'Arabie saoudite, les militaires de cet allié de plus en plus controversé, devraient être formé sur le site de Commercy dont il est question… Les accusations se multiplient contre le gouvernement français qui collabore un peu trop avec les pays du Golfe, peu regardant sur les droits de l'homme. La région lorraine illustrera bientôt cette tendance.

    Une aide de 600 000 € a été allouée à la construction d'un centre de formation militaire dans la Meuse… Le problème pour ceux qui ont voté contre cette aide, c'est que malgré l'aspect technique, innovant et redynamisant du projet, il s'agit de former des hommes au maniement des armes, notamment des militaires d'Arabie saoudite. Les Verts et Front National ont voté contre, tandis que le groupe communiste, le groupe Je suis Lorrain et Les Républicains-UDI-Nouveau Centre se sont abstenus. Seul le groupe PS a voté en sa faveur: comme ses élus sont les plus nombreux, la subvention a été accordée. C'est dans une atmosphère finalement assez endormie, que Jacqueline Fontaine, conseillère régionale, membre de la commission permanente, a tenté de défendre la position des Verts:

    On est déjà beaucoup intervenus en commission technique. Il y a un grand décalage entre la présentation de ce dossier et la réalité de ce projet. La présentation est bien pudique. On nous parle d'un centre de formation séminaire international qui offrira une infrastructure de pointe, quand même, ce n'est pas n'importe quoi, c'est de la formation à la guerre, à l'utilisation de tourelles de char. Ca ne s'adresse pas à n'importe qui, parce que pour le moment cette structure va être construite pour un public très particulier, qui sont des saoudiens. C'est pas n'importe quoi, on apprend à faire la guerre à des saoudiens, on n'est pas sûrs qu'un jour on ne les reverra pas en face de nous sur un terrain quelconque. C'est quand même un pays qui n'est pas exemplaire en matière de respect des droits de l'homme 

    C'est dans une région marquée par le chômage que le groupe belge Cockerill Maintenance Ingénierie a jeté son dévolu. L'ancien site militaire du 8eme Régiment d'Artillerie de Commercy, désertée depuis juin 2013, va accueillir un campus flambant neuf. Les militaires saoudiens se verront former au maniement d'armes de guerre, durant 5 ans, à raison de 6 mois par an.

    La dérive actuellement, c'est dès qu'on parle d'emplois, dès qu'il y a une promesse d'emploi, c'est ça qui prime sur le reste, c'est ça qui prime sur l'éthique, c'est ça qui prime sur la santé sur d'autres dossiers. Dès qu'on parle que peut-être il y aura des emplois crées, la majorité des élus oublie tout le reste. Il va y avoir des emplois, donc on va être une assemblée qui soutient d'emploi, donc le reste ça passe. Je pense aussi que la majorité des élus ne sont pas forcément contre l'armement, ou ne se sont jamais posé la question.

    Ce vaste projet de campus militaire s'élève à 70 000 000 d'€. Selon le site http://loractu.fr/, le futur campus Cockerill Maintenance Ingénierie de Commercy disposera de prestations hôtelières et de restauration, d'auditorium, de salles de cours, d'un gymnase, de salles de réception, de simulateurs et de salles de prières pour les clients de confession musulmane. Le contrat a été signé avec la branche défense terrestre de l'Américain General Dynamics, basée au Canada. Cockerill est sous-traitant de ce dernier, pour qui l'entreprise fabrique des tourelles et canon de chars légers. C'est au maniement de ces armes que seront formés les militaires saoudiens.

    Je viens d'un mouvement qui s'appelle Amnesty International et il me semblait à l'époque que quand j'y étais que quand un pays avait ratifié des conventions, des chartes, la charte des droits de l'homme, des droits humains, on avait un engagement à ne commercer qu'avec les gens qui respectaient aussi ces fameux droits humains qu'on défend.

    Cette subvention régionale allouée à la construction du futur campus dédié à la formation de militaires, notamment saoudiens fait polémique. Alain Vidalies, secrétaire d'État chargé des Transports, a rappelé lors du forum économique de Ryad en octobre cette année, que près de 27 000 saoudiens ont été formés par des entreprises françaises à ce jour. Mais en fait de compte, est-ce bien aux députés régionaux de décider des affinités du gouvernement, notamment de la coopération militaire franco- saoudienne?

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    L'Arabie saoudite, pays déstabilisateur du monde?
    Syrie: pourquoi les USA risquent de se brouiller avec leurs alliés
    Les alliés de Washington se pressent à la porte de Poutine
    Satellites pour l’Arabie saoudite: la France pourrait décrocher le "contrat du siècle"
    Tags:
    militaires, Front national (FN), Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik