Asie
URL courte
Par
Manifestations postélectorales au Kirghizstan (11)
0 26
S'abonner

Alors que des tensions ont suivi les élections législatives au Kirghizstan, le Premier ministre de ce pays a présenté sa démission. C’est l’opposant fraîchement libéré Sadyr Jarapov qui occupe désormais ce poste, a appris Sputnik du service de presse du parlement du pays.

Koubatbek Boronov, le Premier ministre kirghiz, a démissionné sur fond de manifestations qui ont eu lieu après la publication des résultats des législatives. Lui succède Sadyr Japarov, l’opposant libéré, a annoncé à Sputnik le service de presse du parlement.

«Lors d’une réunion urgente du parlement, il a été décidé de désigner Sadyr Japarov au poste de chef du gouvernement.»

Tensions postélectorales

Lundi, la place centrale de la capitale kirghize Bichkek a été le théâtre d’une manifestation qui a rassemblé près de 2.000 personnes, des partisans de partis qui ne sont pas entrés au parlement à l’issue des législatives du 4 octobre. Ils exigeaient d’annuler les résultats du vote et d’organiser de nouvelles élections.

Dans la nuit de lundi à mardi, les manifestants ont fait irruption dans la Maison Blanche de Bichkek qui abrite le parlement et l’administration du Président. Le lendemain, les résultats des législatives ont été officiellement annulés.

Selon les données du ministère de la Santé, les affrontements ont fait près de 700 blessés, dont 200 membres des forces de l'ordre, un mort est à déplorer.

Sadyr Japarov

Né en 1968, Japarov a été deux fois élu au parlement du pays et a fondé le parti Mekenchil. En 2017, il a été condamné à 11,5 ans de réclusion pour prise d’otage. En effet, lors d’un meeting tenu en 2013 et lors duquel la nationalisation d’un gisement kirghiz a été revendiquée, le chef de la région a été pris en otage et c’est Japarov qui a été accusé d’avoir organisé le rassemblent.

Dans la nuit du 5 au 6 octobre, il a été libéré.

Dossier:
Manifestations postélectorales au Kirghizstan (11)

Lire aussi:

La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
«Auteurs intellectuels» de l’attentat de Conflans: qui sont-ils?
Tariq Ramadan mis en examen pour viols sur une cinquième femme
Tags:
Kirghizstan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook