Asie
URL courte
Par
6145
S'abonner

En 2020, l’économie vietnamienne a fait mieux que toutes ses voisines, y compris celle de la Chine, en enregistrant une croissance de 2,9%. D’après la chaîne CNBC, son secteur manufacturier y a joué un grand rôle, en plus de la gestion de l’épidémie de Covid-19.

L’économie la plus performante de la région asiatique en 2020 n’a pas été celle de la Chine, mais bien celle du Vietnam. Le fait d’avoir contrôlé l’épidémie (environ 1.500 cas et 35 décès) a permis à ce pays de garder ses usines ouvertes et d’afficher une croissance de 2,9%, surpassant les 2,3% de son voisin chinois.

«Le secteur manufacturier vietnamien a été largement crédité pour la surperformance de l'économie l'année dernière», selon la chaîne américaine de nouvelles financières CNBC.

Le pays a développé et diversifié ses exportations vers la Chine et a conclu plusieurs accords majeurs avec le Royaume-Uni et l’Union européenne.

Même son secteur des services, en particulier le tourisme, durement touché par les restrictions sanitaires, s’est redressé vers la fin de l’année. Pour 2021, le PIB du Vietnam ne devrait être que de 1,5% inférieur à ce qu’il aurait été sans la crise sanitaire et économique, tandis que son taux de croissance devrait atteindre 9,3%.

Menace potentielle

Un seul point noir menace la croissance des exportations vietnamiennes: les sanctions américaines, poursuit le média. En décembre, l’administration Trump qualifiait le Vietnam de «manipulateur de devises», l’accusant d’avoir volontairement dévalué le dong pour tirer un avantage commercial face au dollar.

L’imposition de droits de douane sur les produits vietnamiens n’est toutefois pas encore à l’ordre du jour, et Joe Biden «pourrait ne pas adopter une ligne aussi dure sur la question que sous le Président Trump», analysent des économistes australiens pour CNBC. Une querelle persiste également avec Pékin concernant la mer de Chine méridionale, dont une partie est revendiquée par les deux pays.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Tags:
épidémie, croissance, Chine, économie, Vietnam
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook