Asie
URL courte
Par
3208
S'abonner

Le commencement du coup d’état en Birmanie a été filmé par hasard par une sportive en train de répéter une danse. Les faits se sont produits devant une route menant au Parlement de la capitale, Naypyidaw.

Une femme filmait le 1er février ses exercices tandis qu’en arrière-plan un convoi militaire se dirigeait vers le Parlement de la capitale de la Birmanie, Naypyidaw, rapporte le Guardian.

Les premiers moments du coup d’état ont ainsi été filmés involontairement. La sportive ne semble pas savoir ce qui se passe derrière elle. Elle continue à faire ses mouvements de danse alors que les voitures s'immobilisent.

Ce 2 février, elle a fait une publication sur son compte Facebook pour dire qu’elle avait filmé de nombreuses vidéos sur cette place auparavant et que la séquence était réelle.

Elle a expliqué qu'elle venait à cet endroit tous les jours depuis près d'un an pour se préparer à un concours de danse.

«Je pensais que ce serait une matinée ordinaire et je ne m'attendais pas à ce que de tels événements se produisent», a-t-elle ajouté.

Sa vidéo est devenue virale en recueillant près de 60.000 likes et plus de 3.000 commentaires.

La situation en Birmanie

Les militaires birmans ont arrêté le 1er février, quelques heures avant l’ouverture de la première session du Parlement élu lors des élections du 8 novembre, les dirigeants du gouvernement, dont le Président Win Myint et le prix Nobel de la Paix Aung San Suu Kyi, de facto chef du gouvernement.

Auparavant, la Commission électorale nationale, le parti au pouvoir et la Ligue nationale pour la démocratie (LND) avaient été accusés de fraudes par l’armée.

D’autres membres du gouvernement et hauts responsables liés à la LND ont eux aussi été arrêtés.

Lire aussi:

«Ils profitaient des USA»: Trump se lâche contre Macron et les dirigeants européens
Francis Lalanne choque en liant le malaise cardiaque d’Eriksen au vaccin anti-Covid
Une candidate du RN suspendue en Auvergne-Rhône-Alpes pour un tweet antisémite
Tags:
danse, armée, coup d'Etat, Myanmar
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook