Asie
URL courte
Par
97114
S'abonner

Un homme est décédé au terme d’un combat de coqs illégal en Inde, rapporte l’AFP. L’un des oiseaux, une lame attachée à la patte, a blessé son propriétaire en voulant s’échapper.

Depuis le samedi 27 février, une quinzaine de personnes sont recherchées par la police dans le sud de l’Inde pour avoir organisé un combat de coqs illégal ayant entraîné la mort d’un homme. Les faits se sont produits dans un village du district de Karimnagar, dans l’État du Telangana.

D’après le récit des policiers locaux rapporté par l’AFP, un coq de combat avec un couteau attaché à la patte a infligé une grave blessure à l’aine de son propriétaire en tentant de s’échapper. L’homme a perdu la vie à cause d’une lourde perte de sang qui n’a pas pu être endiguée avant son arrivée à l’hôpital.

Les participants à cet événement pourraient se retrouver accusés d’homicide involontaire, en plus des motifs de paris illégal et d’organisation du combat de coqs. L’animal a été retrouvé et brièvement gardé au poste de police local avant d’être envoyé dans un élevage de volailles.

Les combats de coqs

Toujours selon l’AFP, les combats de coqs sont interdits mais toujours populaires dans plusieurs régions indiennes. Les volatiles, spécialement élevés pour le combat, sont équipés de lames de 7,5 centimètres de long attachées à leurs pattes. Les spectateurs se livrent alors à des paris concernant le vainqueur du combat. Malgré les efforts des associations de défense des animaux, des milliers de coqs y meurent chaque année.

En octobre 2020, l’AFP relatait déjà la mort d’un policier au centre des Philippines. Lors d’une descente visant à empêcher l’un de ces combats illégaux, l’agent avait été tué par un coq ayant planté son ergot artificiel en métal dans son artère fémorale. Trois personnes avaient été arrêtées.

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Tags:
décès, Inde, combats de coqs
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook