Asie
URL courte
Par
6544
S'abonner

Pourtant asymptomatique à son arrivée, une femme testée positive dans un aéroport de Tokyo est décédée au cours de sa quarantaine, selon les autorités japonaises.

Une femme placée en quarantaine à l'aéroport de Narita de Tokyo est décédée après avoir été infectée par le coronavirus, rapporte l’agence Kyodo qui cite le ministère de la Santé. C’est la première fois qu’un décès se produit dans une structure de quarantaine au pays du soleil levant.

La victime, qui vivait dans la région d’Hiroshima, avait débarqué d’Égypte. Bien qu’asymptomatique, elle avait été testée positive à son arrivée à l’aéroport. Un résultat qui avait entraîné sa mise en quarantaine.

Elle y est restée plusieurs jours, mais le 27 mars dans la matinée elle n’a pas répondu au téléphone lors de son enquête de santé quotidienne. Le personnel médical l’a finalement retrouvée morte dans sa chambre d’accueil.

Les aéroports, lieux sensibles

Comme d’autres points d’entrée et de sortie du territoire, les aéroports font l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. En France, les personnes testées positives à leur arrivée dans les aéroports parisiens peuvent désormais être placées à l’isolement sur demande du préfet de police, comme le stipule un décret présenté le 24 mars en Conseil des ministres.

De nombreux États européens restreignent désormais les arrivées sur leur territoire, ou exigent à minima un test PCR pour les voyageurs empruntant l’avion. Mais certains passagers continuent d’être confrontés à des situations difficiles dans les halls d’aéroport.

Fin décembre, l’apparition du variant anglais avait notamment joué des tours à des dizaines de passagers en provenance du Royaume-Uni. En Allemagne, 63 voyageurs venus d’outre-Manche avaient ainsi dû passer la nuit à l’aéroport d’Hanovre en attendant les résultats de leur test PCR, alors que les liaisons venaient tout juste d’être suspendues entre le Royaume-Uni et plusieurs pays européens.

Pour certains passagers, l’attente peut s’avérer beaucoup plus longue, comme dans le cas des 26 ressortissants algériens coincés à l’aéroport de Roissy. Arrivés de Londres, ils patientent depuis un mois, l’Algérie leur refusant l’embarquement.

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
quarantaine, Japon, Tokyo, Covid-19, aéroport
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook