Asie
URL courte
Par
6620
S'abonner

Alors que l’Inde est confrontée à une recrudescence exponentielle des cas de Covid-19 sur fond de nouveau variant porteur de deux mutations découvert dans le pays, la Chine a détecté cette souche sur son territoire, rejoignant ainsi une liste d’au moins 17 pays l’ayant déjà repérée.

La Chine a détecté sur son territoire le nouveau variant du Covid-19 porteur de deux mutations qui fait actuellement des ravages en Inde. Cette annonce a été faite jeudi 29 avril par Wu Zunyou, épidémiologiste en chef du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, lors d'une conférence de presse à Pékin.

«Nous avons trouvé le variant indien [parmi les cas importés, ndlr] dans certaines villes de Chine. Le peuple est préoccupé et inquiet», a déclaré l’épidémiologiste cité par le South China Morning Post.

Selon la Commission nationale chinoise de la santé, le pays avait enregistré mercredi 28 avril 20 nouveaux cas de coronavirus. Tous étaient importés de l'étranger. Parmi eux figurent 11 membres d’un équipage de cargo ayant fait escale au port indien de Kakinada, Ils ont tous été mis en quarantaine, rapporte le Global Times.

«Le virus est en train de muter depuis le début de la pandémie. Il n'arrêtera pas de muter tant que la pandémie ne sera pas terminée», note l’épidémiologiste cité par le magazine Newsweek, prônant «la mise en œuvre de mesures de confinement [qui] est essentielle pour arrêter la propagation des souches mutantes, mais aussi pour empêcher l'apparition de nouvelles mutations».

La situation en Inde

New Delhi a dû se confiner le 19 avril alors qu’une nouvelle vague frappe tout le pays depuis le début du mois de mars, avec une hausse record du nombre de contaminations au Covid-19 ces derniers jours. De 12.000 nouveaux cas quotidiens il y a un mois, l’Inde recense désormais près de 380.000 nouvelles contaminations par jour.

L'Inde reste aussi le quatrième pays le plus frappé en nombre de morts, derrière les États-Unis, le Brésil et le Mexique, selon l’université Johns-Hopkins. Le pays avait enregistré ce vendredi 30 avril au total 204.832 décès dus au Covid-19, dont 3.645 sur les dernières 24 heures, un chiffre quotidien inégalé, indique le ministère indien de la Santé.

Cette flambée épidémique a provoqué une situation sanitaire catastrophique dans le pays qui voit son système hospitalier saturé, notamment en raison du manque de lits, de médicaments et d’oxygène. Plusieurs pays du monde ont envoyé leur aide.

L’assouplissement des restrictions en Europe

Cette nouvelle vague de la pandémie surgit en Inde tandis que plusieurs pays européens annoncent un assouplissement des mesures de restriction.

Le directeur de l’OMS Europe Hans Kluge a cependant mis en garde jeudi contre cette décision lors d’un point de presse, déclarant que «la situation en Inde peut se produire n'importe où».

En effet, au moins 17 pays ont connu des infections au variant dit indien. Parmi ces pays figurent notamment la France qui a déjà détecté trois cas de ce variant.

Un premier cas, dans le Lot-et-Garonne, avait déjà été annoncé jeudi 29 avril en fin d'après-midi par l'Agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine, et «deux autres cas ont été détectés dans les Bouches-du-Rhône», selon le ministère de la Santé.

«À ce jour, plusieurs autres suspicions d'infection par le variant B.1.617 ont été signalées en France chez des personnes ayant séjourné en Inde. Des investigations renforcées par les ARS et le séquençage des prélèvements [...] sont en cours», ajoute le ministère dans un communiqué.

Lire aussi:

Une femme en état de démence blesse un policier au couteau avant d'être abattue
Rixe entre deux bandes rivales en pleine rue en Seine-Saint-Denis – vidéo
Israël organise les plus grandes manœuvres de son histoire: vers un nouveau conflit au Moyen-Orient ?
Tags:
Covid-19, Inde, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook