Asie
URL courte
Par
4348
S'abonner

Les services fiscaux américains ont malencontreusement envoyé des chèques de 1.400 dollars à des milliers de retraités japonais, indique le Financial Times. Les banques de Tokyo ont été submergées par le phénomène.

Si certains économistes ont alerté sur les risques d’inflation liés au plan de relance américain, peu d’entre eux auraient pu prévoir la zizanie que celui-ci a semée dans les banques de Tokyo. Des centaines de retraités japonais ont en effet pris d’assaut les établissements bancaires, pour tenter d’encaisser des chèques Covid de 1.400 dollars (environ 1.150 euros) leur ayant été adressés par erreur, rapporte le Financial Times.

Ces chèques ont notamment été envoyés à des retraités japonais ayant travaillé aux États-Unis avant 2005, date d’entrée en vigueur d’une convention bilatérale de sécurité sociale entre les deux pays. Jusqu’à cette date, les Japonais expatriés aux États-Unis y payaient leurs cotisations. Ce qui explique que certains retraités japonais touchent aujourd’hui une petite pension venue d’Amérique. L'Internal Revenue Service (IRS) n’a peut-être pas pu les distinguer des retraités américains à très faibles ressources, explique au Financial Times Koh Fujimoto, comptable pour CDH à Chicago.

En 2019, plus de 60.000 rapatriés japonais recevaient ainsi des paiements de pension des États-Unis, précise le quotidien Nikkei Asia. Un nombre relativement élevé comparé aux 20.000 bénéficiaires en Allemagne ou au Royaume-Uni.

Rend l’argent!

L’IRS a confirmé que seuls les citoyens américains ou les résidents étrangers vivant aux États-Unis cette année étaient éligibles à cette aide. L’institution a donc demandé aux mauvais destinataires d’inscrire la mention «nul» au dos de leur chèque et de le renvoyer au Texas.

Le problème ne touche pas seulement le Japon, puisque des chèques ont été envoyés par erreur dans plus de 100 pays, explique à Nikkei Asia Enda Kelleher, vice-président du cabinet américain Sprintax & Transfermate.

L’IRS n’a pas encore communiqué sur les sanctions pouvant viser les personnes n’ayant pas retourné leur chèque ou l’ayant encaissé par erreur.

Ces aides de 1.400 dollars sont l’un des axes du plan de relance voulu par Joe Biden. Un pécule que beaucoup d’Américains semblent vouloir dépenser dans… des baskets. Les achats d'articles de sport ont en effet bondi de près de 20% la semaine du versement de ces chèques Covid, selon les chiffres de la Bank of America relayés par BFM TV.

Lire aussi:

Genou à terre des joueurs de l’équipe de France: «Un signe de soumission idéologique»
Les États-Unis vont-ils utiliser la mer Noire comme prochaine zone de conflit contre la Russie?
Une sénatrice française appelle directement à l'ingérence en Algérie
Tags:
États-Unis, retraité, Japon, relance, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook