Asie
URL courte
Par
6327
S'abonner

Alors que la pandémie de coronavirus gagne en ampleur et que le nombre de personnes infectées ne cesse de croître en Inde, des temples consacrés à la déesse du Covid apparaissent dans le pays.

Un temple dédié à la déesse du Covid, baptisée Corona Devi, a ouvert en mai dans le temple de Kamatchipuri Adhinam, à la périphérie de la ville indienne de Coimbatore, qui possède déjà un temple de la peste érigé au début des années 1900, relate le Times of India.

Des brahmanes, prêtres hindous, célèbrent tous les jours des rites d’offrande et d’adoration, baptisés les pujas, devant deux idoles de Corona Devi («Devi» signifiant «déesse» en hindi) en pierre noire et en bois de santal. Ils laissent de la nourriture et d'autres offrandes et baignent les idoles dans de l'eau et du lait au curcuma dans le temple fermé aux fidèles pour des raisons sanitaires.

Les moines entendent continuer leurs prières devant Corona Devi pendant encore 48 jours, selon les médias.

Au début des années 1900, des centaines de personnes sont mortes de la pandémie de peste à Coimbatore et de nombreuses autres ont fui la ville. À la recherche d'un secours divin, les habitants visitaient le temple de la déesse des maladies Mariamman, situé au centre de la ville, et y célébraient des pujas spéciales devant une idole de la peste, souligne le Times of India.

Le deuxième lieu de vénération de Corona Devi en 12 mois

Le temple de Kamatchipuri Adniham est le deuxième sanctuaire dédié à Corona Devi dans le sud de l'Inde. En juin 2020, un prêtre du temple de Kadakkal dans le district de Kollam, au Kerala, avait installé l'idole dans un sanctuaire de fortune devant sa maison pour conjurer la peur du virus, rappelle le média.

​D’ailleurs, la divinité du Kerala n’a pas l’apparence d’une déesse, mais constitue une réplique d’une cellule infectée par le coronavirus SRAS-CoV-2, avec des tentacules rouges hérissés, précise The Hindu.

En raison de la propagation d'un nouveau variant du coronavirus en Inde, le nombre de personnes contaminées augmente rapidement. Quant au nombre de victimes du Covid-19, l’Inde est actuellement troisième avec environ 320.000 décès, selon un dernier bilan de l’université Johns-Hopkins.

La situation sanitaire déjà difficile s’est récemment aggravée avec l’augmentation des cas d’infection fongique, appelée mucormycose ou «maladie du champignon noir», signalés chez certains patients se rétablissant du Covid-19.

Lire aussi:

Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
La Pologne enverra des drones turcs protéger les frontières est de l’Otan
«J'ai vu la pression d'un vestiaire»: des sportifs français évoquent la difficulté de révéler leur homosexualité
Tags:
temple, sanctuaire, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, déesse, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook