Asie
URL courte
Par
266613
S'abonner

La Chine ne tolère pas que des forces étrangères interviennent dans les questions relatives à Taïwan et doit réagir fermement à de tels actes de "collusion", a déclaré mercredi le gouvernement après que l'île a signalé la plus grande incursion à ce jour d'avions chinois dans son espace aérien.

Vingt-huit avions de l'armée de l'air chinoise, dont des chasseurs et des bombardiers à capacité nucléaire, ont pénétré mardi dans la zone d'identification de défense aérienne de Taïwan, a déclaré le gouvernement de l'île revendiquée par la Chine.

L'incident est survenu après que les dirigeants du Groupe des Sept ont publié une déclaration commune dimanche dans laquelle ils reprochaient à la Chine une série de problèmes et soulignaient l'importance de la paix et de la stabilité dans le détroit de Taïwan, commentaires que la Chine a qualifié de "calomnies".

Interrogé lors d'une conférence de presse pour savoir si l'activité militaire était liée à la déclaration du G7, Ma Xiaoguang, porte-parole du Bureau chinois des affaires taïwanaises, a répondu que c'était le gouvernement de Taïwan qui était à l'origine des tensions. Pékin estime que le gouvernement de l'île travaille avec des pays étrangers pour obtenir une indépendance formelle.

"Nous ne tolérerons jamais les tentatives de recherche d'indépendance ou d'intervention gratuite dans la question de Taïwan par des forces étrangères, nous devons donc réagir fermement à ces actes de collusion", a déclaré Ma Xiaoguang.

Au cours des derniers mois, Taïwan, gouvernée démocratiquement, s'est plainte des missions répétées de l'armée de l'air chinoise à proximité de l'île.

Lire aussi:

Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Un système de DCA russe détruit l’ensemble des missiles israéliens ayant visé une ville syrienne
«Contrôler les Arabes et les Noirs»: une députée LFI s’insurge après une annonce de la SNCF
Tags:
avion, collusion, Taiwan, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook