Asie
URL courte
Par
41110
S'abonner

Confrontée récemment à la prolifération d’une infection fongique appelée «champignon noir», l’Inde a enregistré un cas d’infection, chez un malade du Covid, à un champignon de type Aspergillus, connu également comme «champignon vert».

Alors que la deuxième vague de coronavirus très agressive en Inde semble reculer, les infections fongiques ayant surgi dans le pays en parallèle continuent d’inquiéter. Après les «champignons noir» et «blanc», un premier cas de «champignon vert» chez un malade du Covid-19 a été signalé dans l’État du centre du pays Madhya Pradesh, relate le Times of India.

Le patient de 34 ans suivait un traitement contre le coronavirus, avec 90% des poumons atteints, précise le journal. Suspecté d’être infecté au «champignon noir», il a subi un test qui a relevé un autre type de pathogène.

«C’est le premier cas de champignon vert dans le Madhya Pradesh. Mais pour le pays, je ne suis pas sûr», fait savoir le Dr Ravi Dosi de Sri Aurobindo Institute of Medical Sciences.

Ce fléau qui inquiète en Inde

Depuis plusieurs semaines, l’Inde est aux prises avec la mucormycose, une infection fongique rare aussi appelée «champignon noir». Elle se manifeste par des nécroses autour des yeux, du nez et de la bouche, entraînant ainsi des taches sombres sur le visage. Les autorités du pays sont incapables de déterminer le nombre précis de cas et de décès qu’elle a entraînés. Or, une étude parue le 3 juin dans The Lancet évoque au moins 14.872 cas au 28 mai. Cinq cas, dont un mort, ont été par ailleurs enregistrés début juin en Irak.

La mucormycose, dont le taux de mortalité global est de 50%, affecte souvent des personnes avec un système immunitaire affaibli par une maladie. Elle pourrait être déclenchée par l'utilisation de stéroïdes, un traitement salvateur pour les patients Covid-19 gravement malades.

Сhampignons blanc et vert

Or, d'autres champignons peuvent aussi profiter de la faiblesse d'un malade pour se propager. Il s’agit notamment du type Candida ou «champignon blanc» dont quatre cas ont été relevés fin mai dans le Bihar, dans le nord-est de l’Inde. Plus violente que le «champignon noir», la candidose est capable de se propager facilement dans certaines parties du corps comme les reins, le cerveau ou encore l’estomac.

Quant aux champignons filamenteux de type Aspergillus, dont la contamination a été signalée dans le Madhya Pradesh, ils sont présents sur le sol et les aliments en décomposition. Ces moisissures pathogènes sont responsables d'une maladie respiratoire, l’aspergillose, qui atteint principalement les poumons et les voies aériennes supérieures, comme les bronches ou les sinus.

Lire aussi:

Un Gilet jaune interpellé pour avoir remplacé le portrait de Macron par un QR code
Grève des sapeurs-pompiers: «Nous préférons attendre d’avoir des certitudes sur les vaccins»
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
Tags:
Inde, Covid-19, champignons, maladies, pandémie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook