Asie
URL courte
Par
7592
S'abonner

Après la conclusion d’exercices militaires avec ses voisins, la Russie a envoyé un arsenal de nouvelles armes vers sa base au Tadjikistan. Une décision prise face à la dégradation de la situation en Afghanistan.

La base militaire russe de Douchanbé, au Tadjikistan, la plus grande à l’étranger, s’est vue se renforcer avec l’arrivée d’un arsenal d’armes. Ces dernières venaient d’être utilisées lors des exercices militaires menés avec l’Ouzbékistan et le Tadjikistan à la frontière avec l’Afghanistan, où les talibans* progressent depuis plusieurs semaines.

«La 201e base militaire a reçu les derniers fusils d'assaut Kalachnikov AK-12, des pistolets Yarygin pour remplacer les pistolets Makarov, des fusils de sniper militaires modernes de gros calibre ASVK-M, des lance-flammes à longue portée et des MANPADS [système portatif de défense aérienne, ndlr] Verba», a annoncé le service de presse du district militaire central russe.

Cette base avait déjà vu l’arrivée de nouveaux véhicules de combat le 21 juillet dernier, lorsque le Tadjikistan avait mis en alerte son armée et lancé un exercice surprise face à l’avancée des talibans* chez son voisin du sud. Moscou continue d’observer attentivement la situation. Fin juillet, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov avait rappelé qu’il est important que la menace ne s’étende pas aux pays voisins.

Progression

Depuis le retrait de l’armée américaine d’Afghanistan, les groupes armés des talibans* ont réalisé une progression fulgurante dans l’ensemble du pays. Le 22 juillet, ils ont annoncé contrôler 90% de ses frontières, bien que cela ait été démenti par le gouvernement afghan.

Dimanche 8 août, ils se sont emparés de deux villes dans le nord, dont Kunduz, ville de 300.000 habitants à moins de 100 kilomètres de la frontière tadjike. Ils entament désormais leur progression vers Mazar-i-Sharif, l’un des derniers bastions de la région encore contrôlés par le gouvernement afghan.

Avenir du pays

Début juillet, l’armée américaine a annoncé le retrait d’une grande majorité de ses troupes, après 20 ans de présence en Afghanistan. Au cours de ces deux décennies, les conflits réguliers avec les talibans* ont coûté la vie à plus de 2.000 soldats américains, pour un coût opérationnel estimé à 1.000 milliards de dollars. «C'est aux Afghans de décider de l'avenir de leur pays», a justifié Joe Biden. La mission américaine s’y termine officiellement le 31 août.

*Organisation terroriste interdite en Russie.

Lire aussi:

Quand la CIA s’associe à l’Ukraine pour générer des fake news sur les «mercenaires russes»
Les chômeurs non vaccinés privés d’allocations en Autriche
La maison d’édition Nawa bientôt dissoute par Gérald Darmanin
La France rappelle ses ambassadeurs à Washington et Canberra pour consultations
Tags:
Tadjikistan, base militaire, Afghanistan, talibans, troupes US, exercices conjoints, armes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook