Asie
URL courte
Par
0 16
S'abonner

Au moins quatre paramilitaires pakistanais ont trouvé la mort, dimanche, dans un attentat-suicide à Quetta, dans le sud-ouest du pays, revendiqué par les talibans* du Pakistan, a indiqué le SITE Intelligence Group, une ONG américaine de surveillance des sites jihadistes, d’après un communiqué des assaillants.

Un kamikaze à bord d'une moto «a pris pour cible des membres des Frontier Corps (FC) avec un gilet chargé d'explosif», dans le quartier Mian Ghundi de Quetta, a précisé la même source.

Après avoir confirmé l'attentat à des médias internationaux, Azhar Akram, un responsable de la police, a précisé que trois paramilitaires avaient été tués sur le coup et qu'un quatrième avait succombé à ses blessures, ajoutant que 17 autres avaient été blessés ainsi que deux civils.

De même, un porte-parole de la section antiterroriste de la police pakistanaise a confirmé l'attaque et Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP) a affirmé dans un communiqué que «plus de 30 membres des FC avaient été tués et blessés» dans l'attaque.

De son côté, le Premier ministre pakistanais Imran Khan a condamné «l'attaque des TTP» dans un tweet en rendant hommage aux forces de l'ordre.

Les paramilitaires chargés de surveiller et contrôler la frontière afghano-pakistanaise essuient depuis plusieurs années des attaques dans cette région du Baloutchistan.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Sous-marins: «trahison» pour le ministère des Armées, mais pas de «catastrophe industrielle» pour Le Maire
Sous-marins australiens: la Russie tourne la France en dérision en rappelant les Mistral
Macron évoque la possibilité de «lever le pass» dans certains territoires
Tags:
Pakistan, attentat
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook