Ecoutez Radio Sputnik
    Ak-74

    Les améliorations du fusil Kalachnikov à la loupe

    © Wikipedia
    URL courte
    Par
    7377
    S'abonner

    Simple à construire, accessible d'un point de vue financier et fiable, le fusil automatique Kalachnikov (ou AK) est aujourd'hui l'arme d'infanterie la plus répandue dans le monde: plus de 70 millions de pièces ont été fabriquées, une cinquantaine de pays en ont équipé leur armée et il orne les armoiries et les drapeaux d'une dizaine d’États.

    Comme tout objet culte, l'AK a été amélioré de nombreuses façons: on dénombre des centaines d'accessoires destinés à renforcer l'ergonomie du fusil, sa fonctionnalité et son aspect.

    Mikhaïl Kalachnikov, ingénieur, lieutenant-général, inventeur de l'AK
    Mikhaïl Kalachnikov, ingénieur, lieutenant-général, inventeur de l'AK

    Des poignées anatomiques. La poignée profilée et la poignée tactique à l'avant du chargeur rendent la prise en main plus pratique et fiable. Hormis les cavités pour les doigts et un revêtement antidérapant, les fabricants proposent plusieurs appliques pour ajuster l'arme à toutes les tailles de poignet. La poignée tactique située à l'avant du chargeur améliore la fixation du fusil, réduit la projection frontale du tireur et la charge sur les mains.

    Comme tout objet culte, l'AK a été amélioré de nombreuses façons
    Comme tout objet culte, l'AK a été amélioré de nombreuses façons

    Le levier de la boîte de culasse. Le levier original étant mince et lisse, un gant peut y glisser pendant son actionnement. Il est suggéré de régler ce problème en installant un cylindre de plus grande taille avec des incisions.

    Le sélecteur de tir. Le sélecteur de tir de l'AK n'est pas prévu pour être manipulé d'une seule main. Le sélecteur amélioré dispose d'un accès supplémentaire. En appuyant dessus avec l'index, le tireur peut d'une seule main enlever la sécurité et modifier la cadence de tir.

    La crosse. La crosse originale de l'AK est faite de bois, de métal ou de plastique et ne peut pas être transformée — dans le meilleur des cas elle se replie sur le côté (pour la version AKSU). La crosse télescopique optionnelle réglable en longueur et en hauteur permet d'ajuster l'arme à la longueur de l'épaule et du cou du tireur. Un appui-joue ajoute encore plus de confort. Sur les crosses de bonne qualité il est également réglable en hauteur et permet, premièrement, de viser confortablement et, deuxièmement, d'éviter de subir une brûlure par temps chaud ou une gelure par temps froid.

    Le fusil automatique Kalachnikovest aujourd'hui l'arme d'infanterie la plus répandue dans le monde
    Le fusil automatique Kalachnikovest aujourd'hui l'arme d'infanterie la plus répandue dans le monde

    Les embouts de canon peuvent varier selon les tâches. Le frein de bouche, avec ses orifices spéciaux, réduit le recul et le saut du canon lors du tir. Certains freins comportent une "couronne" dentée à leur extrémité, efficace au corps à corps. L'inconvénient des freins de bouche est le bruit extrêmement fort lors des tirs. Au tir couché, le tireur peut recevoir des projections de sable ou de poussière dans le visage, voire brûler son voisin car des gaz de poudre s'échappent par le frein de bouche en haut et sur les côtés avec un flux puissant. Ce n'est pas le cas avec les cache-flammes et les silencieux qui servent à masquer le tireur. Les premiers suppriment la flamme qui s'échappe du canon, les seconds masquent également le bruit du tir pour le porter à un niveau sonore n'excédant pas le bruit d'un claquement. Toutefois, cela n'atténue pas le recul et le saut du canon et le silence du tir n'est possible qu'avec des balles subsoniques spéciales.

    La fixation sur rail Picatinny est utilisée pour monter des accessoires supplémentaires sur le fusil: des viseurs, des lampes-torches tactiques, etc. Les fusils AK modernes de la série 100 — les AK-103, par exemple — sont dotés en série d'un rail Picantinny sur la culasse. Des rails universels pour accrocher des accessoires utiles peuvent également être installés sur le fût et la poignée garde-main.

    Les viseurs. La portée utile de l'AK atteint 1 km — au jugé ou au jeter il serait difficile d'atteindre sa cible. Pour un tir plus précis on utilise des viseurs et des pointeurs. Le viseur le plus simple, optique, grossit l'image: il dispose d'une grille de correction de la distance, de la température, du vent et du déplacement de la cible. Les viseurs collimatés projettent sur la lunette un pointeur qui indique l'endroit d'impact de la balle. Ils peuvent être utilisés de jour et de nuit avec des dispositifs infrarouges. Le point d'impact est également indiqué par un pointeur laser — mais cette fois sur la cible. Le laser infrarouge est invisible de tous, sauf du tireur qui le voit à travers une lunette spéciale. Les pointeurs peuvent être intégrés dans les viseurs collimatés. Tous ces viseurs ont un inconvénient: ils réduisent le champ de vision du tireur. Dans ce sens le système de visée original de l'AK est hors concurrence — un œilleton métallique ouvert, comme sur la mitrailleuse Maxim.

    Enfin, des lampes torches tactiques peuvent être installées sur le canon avec un double objectif: libérer la main du combattant qui prend d'assaut un local sombre et aveugler l'ennemi. Ces lampes torches sont très puissantes et certaines fonctionnent en régime de stroboscope. Il existe également des projecteurs ultraviolets dont la lumière n'est visible qu'à travers un viseur nocturne.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Tags:
    armes à feu, Kalachnikov (fusil d'assaut), Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik