Ecoutez Radio Sputnik
    France

    Les idiots de la République

    © REUTERS / Christophe Petit Tesson/Pool
    URL courte
    par Ronald Zonca
    6150

    Ne nous y trompons pas, les idiots de la Républiques, ce n’est pas ces hommes faisant fonction de dirigeants, de gouvernement, de représentants du peuple.

    Après Nice qui a vu le massacre de pauvres gens, juste amateurs de balades tardives et de feux d’artifices, voici l’égorgement d’un vieil homme dont le seul crime était d’être un prêtre catholique. Ce brave homme était apprécié par ses ouailles mais aussi par les habitants de cette ville. Son destin est un exemple. De plus, cédant aux appels des médias et de la bienpensance convenue, il tentait de concilier la présence de l’Islam sur une terre chrétienne depuis des siècles. Cet homme, malheureusement, avait compté sur la laïcité pour le protéger.

    ​Pour les adeptes de la compatibilité des religions je leur suggère de s’intéresser à l’histoire des relations de l’Europe Centrale et de (déjà) la Turquie. Les prédécesseurs de Madame Merkel doivent se retourner dans leurs tombes. Nous connaissons tous l’arrêt des conquêtes de l’Islam par Charles Martel en Occident. Il serait pourtant opportun de remercier le royaume Khazar et les proto-états de la Russie de les avoir contenu outre-Caucase. Je n’aurais pas la cruauté de rappeler que le sac de Byzance par l’Occident lors de la quatrième croisade a suffisamment affaibli cet empire pour permettre à l’Islam de s’implanter en Europe Centrale et devenir une menace. Déjà, nous avions cédé face aux intérêts financiers sans prendre garde aux conséquences. Le démantèlement de la Yougoslavie au profit des intérêts américains a permis de création du Kosovo, vous pouvez commencer à trembler.

    Aujourd’hui, les vieilles carnes ou les jeunes pousses y vont de leurs solutions respectables. Des édiles, touchés par la grâce, alors qu’ils ont initié le chaos en Syrie viennent nous offrir leur commisération et leurs solutions. D’anciens présidents nous expliquent ce qu’il faudrait faire pour maitriser un flux de migrants venus de Libye, pays qu’ils ont dévasté pour raison d’atteinte au pétrodollar. Reste le meilleur, notre brave François qui a fait sienne la phrase d’Edgar Faure: « L’immobilisme est en marche, rien ne pourra l’arrêter ».

    Ne nous y trompons pas, les idiots de la Républiques, ce n’est pas ces hommes faisant fonction de dirigeants, de gouvernement, de représentants du peuple. Les idiots, ce sont vous et moi, qui croyons benoitement que des renégats pourraient nous protéger après 40 ans de compromissions, de forfaitures, de trahisons de la fille ainée de l’Eglise pour se rouler dans la fange, la veulerie, pour servir leurs intérêts personnels via des bonus de contribution aux intérêts atlantistes.

    « La pureté est le pouvoir de contempler la souillure » disait Simone Weil. Cette philosophe avait une force de caractère autre que la mienne. Je viens de prendre conscience que, par mon écoute à leurs promesses ou mes regards sur leurs palinodies, je suis un idiot de la République. Je crois en la France, mon pays aux beaux clochers chrétiens et je préfère les vomir que d’écouter leurs discours qui n’ont de poids que celui du vent. Je détourne mon regard de leurs pitoyables jeux de rôle dans l’attente de femmes et d’hommes qui soient au service de l’Etat Français.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    La France en guerre contre le terrorisme mais pour défendre quoi ?
    Un paratonnerre nommé Mogherini
    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    Tags:
    islam, attentat, Attentat de Nice (2016), François Hollande, Angela Merkel, Saint-Etienne-du-Rouvray, Nice, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik