Ecoutez Radio Sputnik
    Incroyable mais vrai: petite histoire des animaux devenus maires

    Incroyable mais vrai: petite histoire des animaux devenus maires

    © Photo. Capture d'écran: Youtube
    URL courte
    par redlynx
    0 15

    Bouc, chiens, chats... aux USA les animaux peuvent parfois décrocher le premier mandat d'une ville. Tour d'horizon.

    1. Le chien Bosco — Sunol, Californie

    Le chien Bosco, labrador croisé rottweiler, a occupé le poste de maire de la ville de Sunol pendant 13 ans. Sa nomination était à la fois symbolique et humoristique mais en 1989, la revue communiste chinoise Hebdomadaire populaire a cité l'élection de Bosco comme un exemple du « ridicule des élections démocratiques », en disant que « même un bâtard pouvait prendre le pouvoir ». Les militants de la liberté des élections ont alors fait venir Bosco à San Francisco et organisé un rassemblement devant le consulat de Chine, proclamant le chien-maire « symbole de la démocratie et de la liberté ». Bosco est resté maire de Sunol jusqu'à sa mort en 1994. A la mémoire du célèbre maire, les habitants reconnaissants ont érigé un monument de bronze en taille réelle en 2008, en face du bureau de poste.

    Le chien Bosco
    Le chien Bosco

    2. Le bouc Henry Clay III — Lajitas, Texas

    Le maire de Lajitas connaît le meilleur moyen de lutter contre la chaleur par une journée ensoleillée : buvez une bière ou deux et détendez-vous. Henry serait ravi de suivre son propre conseil mais c'est un peu problématique quand on a des sabots à la place des mains… De nombreux touristes sont toujours prêts à venir en aide au maire, car Henry n'est pas un simple politicien: c'est le représentant d'une dynastie qui règne à Lajitas depuis 1986, quand son grand-père a été pour la première fois élu maire de la ville. Il convient de rappeler que tous les boucs maires de la ville sont des emblèmes de la bière locale.

    3. La chienne Lucy Lou — Rabbit Hash, Kentucky

    En 1998, le berger allemand Goufy a été élu maire d'un paisible village du Kentucky. Mais pour parler franchement, Goufy semble avoir acheté ces élections.
    Toute l'histoire a commencé sous couvert d'une récolte d'argent pour une église locale, quand chaque paroissien pouvait voter pour son candidat avec un dollar. Sachant que le nombre de votes était illimité — paie un dollar et vote. Goufy a devancé son rival humain en recevant 8 000 voix. Et ce n'était certainement pas un hasard…

    Depuis ce jour fatidique, la ville a élu deux autres chiens maire — ce poste est actuellement occupé par le colley Lucy Lou.
    Ce chien a été élu maire en 2008. A l'époque, à Rabbit Hash, 135 habitants, il avait réussi à doubler 13 concurrents dont neuf chiens, un chat, un opossum, un âne et un homme. Lucy Lou a remporté la victoire grâce au slogan « Une chienne sur qui vous pouvez compter » (The bitch you can count on).
    En 2015, le maire de Rabbit Hash Lucy Lou a déclaré vouloir se présenter à l'élection présidentielle américaine.

    4. McCubbins — chat politique

    Si Lucy Lou avançait sa candidature à la présidentielle de 2016, Hillary Clinton ne serait pas son unique concurrente. Le parti démocrate est également représenté à la présidentielle par… le chat Limberbutt McCubbins.

    Sur le site de campagne officiel du chat démocrate, il est indiqué qu'il était auparavant un sans-abri au grand cœur dévoué à l'Amérique. « Il croit en une classe moyenne forte, à des salaires justes et à un code fiscal commun pour tous », peut-on lire sur son profil. Le candidat à quatre pattes s'intéresse également à la science et à l'espace, prône une santé accessible pour les chats et tous les autres animaux.

    McCubbins, chat politique
    McCubbins, chat politique

    McCubbins est loin d'être le premier ou le plus connu des chats politiques aux États-Unis (même si c'est probablement le plus ambitieux). La véritable vedette est le chat Stubbs du village de Talkeetna en Alaska.

    5. Le chat Stubbs — Talkeetna, Alaska

    Ce chat n'est pas seulement devenu maire : il tient depuis 15 ans les rênes d'un village de 900 habitants. C'est qu'il ne doit pas être si mauvais à son poste…

    Stubbs a décroché son premier mandat lors d'une élection n'ayant permis de désigner aucun candidat satisfaisant. Pour plaisanter, quelqu'un a proposé la candidature d'un chat et les habitants ont tous voté pour lui : plus tard ils ont décidé qu'un chat maire était un bon argument de vente pour les touristes, c'est pourquoi Stubbs est régulièrement réélu. La plupart du temps le maire de Talkeetna dort, se promène dans les cours de ses électeurs et joue avec d'autres chats n'ayant aucune influence politique.

    6. Le chat Freddy, maire de Sharon, Wisconsin

    Pendant son temps de travail le maire de Sharon, dans le Wisconsin, mange et dort. Toutefois, cela ne représente aucun abus : ce sont ses fonctions. Cette ville de 900 habitants a un président (système présidentiel d'administration de la commune) disposant d'un pouvoir officiel — un humain en chair et en os. Le chat Freddy, quant à lui, est reconnu par tous comme maire et mascotte de la ville.

    Tous les habitants estiment qu'il est de bon usage de faire un geste amical au chat, de lui accorder de l'attention et de lui donner à manger. Quand Freddy traverse la route, toutes les voitures s'arrêtent et attendent patiemment qu'il passe. Le chat n'est aucunement offusqué par cette attention : il est habitué à se trouver au centre des événements. Chaque jour, il suit son itinéraire quotidien depuis la poste, en passant par deux restaurants et une petite taverne.

    Tout a commencé il y a quelques années quand un chat errant tournait autour de la mairie et a été remarqué par une comptable municipale qui lui a donné à manger. En sentant la bonne disposition de la femme le chat a commencé à se rendre régulièrement à la mairie peu de temps avant l'ouverture des portes. Ni les visiteurs ni les fonctionnaires ne pouvaient résister au charme d'un tel « employé ». Les habitants payant les factures à la mairie ont commencé à apporter au chat des jouets, de la nourriture, de l'argent pour lui acheter de la nourriture et même un « lit » pour dormir. Désormais, chaque matin, Freddy accueille sa « subordonnée » à l'entrée, il est présent quand la porte s'ouvre ou que le matériel informatique s'allume, après quoi la femme lui donne son « petit-déjeuner ». Après cela, le chat accueille volontiers les visiteurs qui lui accordent respectueusement de l'attention et peuvent même lui donner à manger. C'est ainsi que Freddy est devenu « maire » de la ville.

    7. Le chihuahua Frida

    Les chiens peuvent aussi être maires de très grandes villes: par exemple, le chihuahua Frida a dirigé la ville de San Francisco pendant une journée en 2015. Le chien a participé à plusieurs activités cérémoniales et protocolaires, a été pris en photo en pull de couleur vive, s'est promené dans la ville pour apparaître sur les marches de la mairie où étaient venus des centaines d'amateurs d'animaux et de simples badauds.

    8. Le cochon Giggles — Flint, Michigan

    Parfois, de véritables porcs s'immiscent en politique. En 1968, des enthousiastes avaient avancé la candidature du cochon Pigasus l'Immortel à la présidentielle américaine. Et l'an dernier, tout le monde est tombé sous le charme du cochon Giggles, candidat à la mairie de Flint dans le Michigan. Sa candidature a été avancée par un avocat de la ville quand un condamné pour meurtre et récidiviste de la conduite en état d'ivresse est entré dans la course au poste de maire. Selon lui, « Giggles est un animal gentil et intelligent, ce qu'on ne peut pas dire des autres candidats ».

    Même si le courageux cochon n'a pas réussi à remporter ce combat inégal (peu de temps avant le vote sa candidature a été retirée pour des raisons formelles), il poursuit sa carrière politique. Il possède sa page Facebook, suivie par presque 5 000 abonnés. Pas mal pour un cochon dans une ville de 125 000 habitants…

    Lire aussi:

    Le chat-maire d’un village en Alaska meurt à l’âge de 20 ans
    Le chat aide le maire de Riga à répondre aux questions
    Les lecteurs de Sputnik parlent de leurs animaux de compagnie
    Tags:
    insolite, cochon, bouc, chiens, chats, animaux, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik