Ecoutez Radio Sputnik
    Un globe planétaire

    Dallas, Damas et les maléfices du trente-troisième parallèle

    © Pixabay
    URL courte
    Par
    0 133
    S'abonner

    Parlons de l’avenir et de l’avenir pas très certain du pauvre (façon de parler) Donald Trump, président pas très apprécié de notre Etat profond américain et de son fascisme médiatique planétarisé.

    On se souvient qu'un fameux président américain, d'ailleurs partisan d'une meilleure entente avec la Russie vers la fin de son bref mandat, mourut dans la fameuse ville texane de Dallas, et dans un accident de voiture encore (si vous doutez de cette thèse officielle, vous êtes théoricien de la conspiration).

    Et maintenant parlons géographie. Dallas, Damas, Nagasaki, Los Alamos, Bagdad. Il est difficile de savoir pourquoi, mais le trente-troisième parallèle joue un rôle énorme dans la secrète et grasse géopolitique anglo-saxonne. Prenez un atlas pour voir.

    Regardez cet atlas et voyez l'importance de ce parallèle dans pays du général Pike (chef de la maçonnerie mondiale au dix-neuvième siècle) et du billet vert (plein à craquer de symboles Illuminati, même Nicholas Cage le sait!); regardez alors où se trouve la pauvre ville de Dallas, célèbre pour ses accidents de voiture donc et son président assassiné par le patsie Oswald (Oz?) un 22/11 (lire Michael Hoffman à ce sujet).

    Regardez un atlas et voyez en Afrique la pauvre bourgade de Tripoli (la trois fois ville) connue pour son printemps arabe et célébrée dans l'hymne des… marines US; voyez Bagdad connue pour ses mille et un ennuis et pour ses armes de destruction massive; feuilletez cet atlas et voyez où se trouve la pauvre ville de Damas, déjà promise à une prompte destruction par le peu commode prophète Isaïe (de Dallas à Damas il n'y a qu'une lettre), chapitre 17.


    Regardez ensuite cet atlas pour comprendre que l'Iran est bien mal situé, avec sa bonne ville d'Ispahan; poursuivez votre périple géographique et maçonnique et vous traverserez le paisible Afghanistan, le Cachemire, connu pour ses tentations séparatistes, et bien sûr le Tibet, si cher à la CIA et à la vieille Couronne (Keter de la Qabalah) britannique.

    Passons sur le continent nord-américain. On insistera sur l'importance de Phœnix, Arizona, sur ledit parallèle, ville du Phœnix mythique reliée aussitôt au Liban, à Tyr, à nos bons phéniciens, à ce bon maître Hiram qui construit le premier temple des maçons. Le voyage ne se terminera pas ici, puisque l'on trouve à un bout de ce parallèle Hot Springs où mourut Roosevelt (mais dans quelles conditions d'ailleurs?) et Charleston, capitale maçonnique US, le port de la Navy (navi, le prophète, en hébreu, le nom d'ailleurs du peuple d'Avatar) de San Diego et à l'autre bout notre bon vieux bourg bombardé de Nagasaki, seul archevêché du Japon d'ailleurs (est-ce pour cela que notre trente-troisième président et trente-troisième degré Truman décida de le punir en toute gratuité géopolitique…).

    Sur ce trente-troisième et bien-aimé degré nous retrouvons Roswell avec son bien-aimé et acclamé extra-terrestre et surtout le phénomène UFO et son contrôle mental mondialisé; on retrouve inévitablement Los Alamos et ses essais nucléaires, et à l'autre bout de la planète et de la chaîne initiatique, Hiroshima. On peut bien sûr rentrer dans les détails et trouver d'autres « cohérences aventureuses » à la Caillois, mais cela nous remplirait un livre!

    Dans l'hémisphère sud moins recouvert de terres, on se contentera de l'Uruguay et de l'importante guerre des Boers menée au nom de l'or, du diamant et du nouvel ordre mondial, comme l'expliqua Chesterton dans le Nommé jeudi. Un ordre mondial dominé par des banquiers communistes et anarchisants, voilà ce que décrivait Chesterton dans son incomparable livre crypté. Lui savait ce que Table Ronde voudrait dire au siècle passé.
    Philippe Grasset nous a rappelé d'ailleurs la généalogie du global:

    «…le globe terre n'est pas seulement un phénomène physique, et qu'il est également le symbole à la fois de la maîtrise et de la fermeture du monde par la modernité. »

    Le trente-troisième degré, suprême grade maçonnique, le trente-trois, addition du 11 et du 22 (voyez un dictionnaire des Nombres), nombre d'un livre des chants du Dante, roi de l'Univers et de l'achèvement spirituel, est le nombre clé dans cette histoire du nouvel ordre mondial.

    On nous le fait savoir — Hollywood, Phénicie, la Géorgie des très sinistres « Guidestones » (sur lesquelles sont écrites par notre élite le nombre de terriens à venir: 500 millions) — ou on nous le fait payer. De Dallas à Damas en passant, en cassant plutôt, par Nagasaki ou par Bagdad. 22, y'a les grands initiés! Car il est aussi la somme, ce nombre, du 11 et du 22 dans les tarots, lames (Trump, en anglais) de la force et du mat.
    La force du toqué, telle me paraît bien être l'orientation (sic) de nos grands initiés d'aujourd'hui, qu'ils soient issus de la maçonnerie, du nouvel ordre mondial, des Illuminati des médias (c'est encore le premier Lara Croft qui en parlait le mieux, au cinéma) ou des interprètes toujours littéraux de la Bible.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

     

    Tags:
    Donald Trump, John Kennedy, Dallas, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik