Ecoutez Radio Sputnik
    Comment le Système vous imposera le duo Juppé-Macron

    Comment le Système vous imposera le duo Juppé-Macron

    © Sputnik . Irina Kalachnikova
    URL courte
    Nicolas Bonnal
    par Nicolas Bonnal
    6109

    Ce serait donc Macron-Juppé, les deux candidats officiels du système néo-fasciste ?

    Le système oligarchique et bureaucratique progresse dans sa rage nihiliste, fascisante ou antirusse. Depuis trois ans on le voit qui culbute les élections qui ne lui plaisent pas (Portugal, Grèce), les supprime (Italie, où il n'y a pas élections depuis des années…), ou nous ordonne pour qui voter (Macron ou Juppé ici), ou qui remplacer (Donald Trump là-bas).

    Ce Lebensraum euro-germano-américain fonctionne à plein, on ne peut que le féliciter.

    Il fallait être mal renseigné pour rêvasser. Le système n'est pas flou, il est encore tout-puissant et il préfèrera nous soumettre que se démettre. Il vous privera bientôt de votre cash, ensuite de votre argent pour vous le faire comprendre. Ce sera donc Macron-Juppé, candidats européistes, technocrates, russophobes, mind-contrôlés si j'ose dire! Marine ne sera pas présente au second tour, faites-leur confiance. La mythologie populiste dépérira.

    François Fillon aura été calculé, comme on disait dans le dialecte parisien: un dossier parmi des milliers d'autres pour le (lui ou un autre) tenir à distance aura suffi. Le vétéran Juppé ressort comme un diable de sa boîte (au service de la France), et le centre-droit à la sauce démocrate-chrétienne ou social-démocrate ou socialiste-européenne (relisez Sorel, Michels, c'était déjà similaire en 1885) s'opposera au centre-gauche Macron, homme de paille du triangle Soros-Rothschild-Drahi. On chargera la programmation neurolinguistique (la PNL) de nous organiser pour le deuxième tour un débat à la française où sans éclater de rire l'on évoquera les moyens de rattraper l'Allemagne, projet déjà du vieux Giscard!
    Ceux qui ont relu George Orwell s'endormiront!

    Je ne crois donc plus que la Marine française sera au second tour. J'ai pourtant écrit sur Dedefensa.org que le système pouvait vouloir la mettre au pouvoir un temps: le charivari serait tel que tout le petit peuple rebelle se soumettrait vite fait après. S'agiter avant de s'asservir est un mode très français depuis 1789. Un coup de rébellion, un coup de bonapartisme; un coup de résistance, un coup de technocratie, avec soumission au Lebensraum germano-US.

    De toute manière nous sommes un peuple vieux, remplacé, dont les jeunes élites fichent le camp: il ne faut donc pas trop jouer au héros-résistant. Nous sommes des numéros, pas des hommes libres pour reparler la langue du Prisonnier. Revoyez l'épisode très bon sur les élections au Village. Numéro six est élu dans un fauteuil et tout continue comme avant, comme ici avec Trump. Il insulte les détenus ahuris du village pendant sa campagne, et le numéro deux hilare lui susurre: continuez, ils adorent ça.

    Aux électeurs français de contredire!

    ___________________________________


    Sources:

    Le Prisonnier — Episode deux (free for all en anglais)
    Roberto Michels — Les partis politiques (sur classiques.uqac.ca)
    Jean-François Lyotard — La condition postmoderne
    Georges Sorel — Les illusions du progrès

     

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Littérature et conspiration (de Platon à Céline). Présentation
    Basil Liddell Hart et la calamiteuse guerre occidentale
    La trahison de Trump et le dédoublement de sa personnalité
    Bakounine et la question de la russophobie en 1869
    Tags:
    élection présidentielle, campagne électorale, Alain Juppé, Emmanuel Macron, Donald Trump, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik