Canada
URL courte
2336
S'abonner

Alors que son agresseur se trouvait à son domicile, une Canadienne a échappé au viol grâce à son Apple Watch, indique Radio-Canada. L’homme a plaidé coupable.

Une Canadienne a échappé à un viol grâce à son Apple Watch, informe Radio-Canada. L’agresseur, John Joseph Macindoe, a plaidé coupable d’effraction dans l’intention de commettre une agression sexuelle, ce mardi 22 octobre.

Les faits se sont déroulés le 1er avril 2019, à Calgary, dans la province canadienne d’Alberta. Ce soir-là, la femme était allongée sur son canapé lorsqu’elle a entendu ses chiens aboyer. Elle a alors aperçu une silhouette se déplacer dans le noir et s’est rendu compte que son téléphone, qui se trouvait près d’elle, n’était plus là.

Elle est toutefois parvenue à envoyer discrètement un message à son compagnon avec son Apple Watch. Ce dernier a prévenu la police.

À leur arrivée, les policiers ont retrouvé John Joseph Macindoe dans la cuisine avec un sac contenant notamment un couteau, une cagoule, un bâillon, des préservatifs et de la drogue.

D’après la même source, il préparait son agression depuis longtemps. La police a retrouvé chez lui des sous-vêtements et des cheveux de la victime, ainsi qu’un plan de son appartement. Il avait également fait faire une copie de sa clé et de sa carte d’accès à son bâtiment.

L’homme a été mis en garde à vue, indique Radio-Canada.

Lire aussi:

Valéry Giscard d'Estaing mort des suites du Covid-19
Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Télétravail, une bombe à retardement pour la compétitivité économique des entreprises françaises?
Des passagers maîtrisent un homme avec une crosse dépassant de son sac dans le TER
Tags:
agressions sexuelles, Apple Watch, Calgary, Canada, viol
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook