Ecoutez Radio Sputnik
    Justin Trudeau

    Justin Trudeau reconduit au pouvoir par Barack Obama?

    © AFP 2019 SAUL LOEB
    Canada
    URL courte
    5218
    S'abonner

    Alors que le spectre de l’ingérence étrangère dans les élections continue d’agacer, le soutien ouvert apporté par Barack Obama a fait le jeu de Justin Trudeau aux dernières élections fédérales, estime un chroniqueur canadien.

    Le soutien apporté à Justin Trudeau par l’ex-Président états-unien Barack Obama s’est avéré crucial pour sa victoire aux dernières élections fédérales, estime le chroniqueur Mario Dumont dans une analyse publiée dans le National Post.

    Alors que le spectre de l’ingérence étrangère dans les élections est tant redouté à travers le monde, l’analyste trouve «bizarre» le fait que les commentaires de l’ex-dirigeant d’un pays voisin aient été si bien accueillis et qu’ils aient produit un effet aussi positif.

    «Le point tournant, c’est l’appui de Barack Obama à Trudeau. C’est à partir de ce moment-là que la campagne a basculé. On n’est pas loin de dire que c’est à cause de lui que Justin Trudeau a été réélu!», souligne M.Dumont.

    Selon lui, l’annonce en question «a été méticuleusement coordonnée».

    «Dès le matin, les organisateurs savaient que ça allait se faire […]. À partir du lendemain, la campagne n’était plus pareille. Même à Justin Trudeau, ça lui a donné une énergie nouvelle», constate le chroniqueur.

    Une campagne émaillée de scandales

    Les libéraux de Justin Trudeau ont remporté 157 des 338 sièges en lice à la Chambre des communes. Or, dans l’assemblée sortante, ils disposaient d’une majorité absolue de 177 sièges.

    Après une campagne marquée par des scandales, M.Trudeau avait reçu le soutien de Barack Obama, qui avait appelé les Canadiens à reconduire «un dirigeant travailleur, efficace, qui s'attaque aux grands problèmes tels que le changement climatique».

    Lire aussi:

    Il prend sa retraite à 24 ans grâce à une épargne agressive
    Qui est Abdelmadjid Tebboune, le nouveau Président de l’Algérie?
    Un homme menaçant la police avec une arme blanche «neutralisé» à la Défense
    Tags:
    élections, ingérence, États-Unis, Canada, Barack Obama, Justin Trudeau
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik