Canada
URL courte
7136
S'abonner

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau sera privé de son avion jusqu’à l’été prochain après que ce dernier a percuté un mur à l’intérieur d’un hangar. Le nez et un moteur ont été endommagés dans cette manœuvre accidentelle.

L’avion gouvernemental canadien CC-150 Polaris Airbus du Premier ministre a été sérieusement endommagé après avoir percuté un mur se trouvant à l’intérieur d’un hangar de la base de Trenton, en Ontario, rapportent les médias locaux.

L’accident en question s’est produit le 10 octobre, près de deux mois avant que l’armée publie ses détails dans un communiqué.

L’avion a roulé tout seul

Selon le communiqué, l’avion attendait son remorquage à l’intérieur du hangar lorsqu’il a commencé à rouler tout seul malgré les cales posées sous les roues.

Les militaires précisent que le moteur droit de l'avion a heurté un tracteur de remorquage, alors que le nez est entré en collision avec le mur du hangar.

«L'avion a subi des dommages très graves», résume le communiqué, ajoutant qu’il sera hors service au moins jusqu'en août 2020 et alors qu’une enquête est en cours.

L'incident a soulevé des questions sur le vieillissement de la flotte de l'Aviation royale canadienne et sur la question de savoir si tenter de réparer les avions de plus de 30 ans en valait la peine.

Incident de l’avion de campagne de Trudeau

Ce n’est pas le premier incident impliquant des avions de Justin Trudeau. En septembre, au début de sa campagne électorale, une aile de son avion de campagne avait été endommagée par un autobus transportant des journalistes.

Un nouvel appareil avait été immédiatement loué par le Parti libéral mais, contrairement à l’avion abîmé, il n’arborait pas sur la carlingue le nom du candidat en grosses lettres.

Lire aussi:

Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn
Elle promène son chien et tombe sur un lionceau près de Perpignan – photo
Une histoire d’amour coûte la vie à un jeune Marocain
Tags:
dommage, avion, Justin Trudeau
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik