Canada
URL courte
10341
S'abonner

Rappelant la fidélité du Canada à ses engagements pris envers l’Alliance, Justin Trudeau a fait part de son intention de mettre à la disposition de l’organisation six avions de chasse ainsi qu’une frégate. Cette contribution se fait «pour les initiatives» de l’Otan, a-t-il ajouté en marge du sommet consacré au 70e anniversaire de l’Alliance.

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a promis de fournir des armements supplémentaires à l’Alliance transatlantique. Cette déclaration a été faite en marge du sommet de l’Otan à Londres, qui s’est déroulé les 3 et 4 décembre.

Pour des initiatives de l'Otan

Précisant, lors d’une conférence de presse, que le Canada prenait au sérieux ses engagements envers l’Otan, il s’est dit heureux d’annoncer que son pays enverrait six avions de chasse supplémentaires ainsi qu'une frégate pour des initiatives de l’Otan.

Cette contribution est un autre témoignage du support immuable assuré par le Canada, de la sécurité collective de l’Alliance, a-t-il ajouté.

Le cabinet de Justin Trudeau a rappelé en quoi consistait sa contribution totale, qui inclue «12 appareils CF-18, une force opérationnelle expéditionnaire aérienne, un avion de patrouille maritime, trois frégates, un sous-marin, un bataillon d'infanterie mécanisée, un hôpital mobile et un peloton spécialisé en décontamination chimique, biologique, radiologique et nucléaire».

Le 70e anniversaire de l'Otan

De nombreux dirigeants des pays membres de l’Otan se sont réunis les 3 et 4 décembre à Londres, au Royaume-Uni pour marquer le 70e anniversaire de l’Alliance transatlantique. Le début du sommet a été émaillé de passes d’armes suscitées par les récentes déclarations du Président français sur «la mort cérébrale de l’Otan».

Lire aussi:

Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
L’homme et la femme les plus riches du monde sont Français, selon Forbes
Tags:
Londres, Emmanuel Macron, OTAN, Justin Trudeau, Canada
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik