Canada
URL courte
1113
S'abonner

Vendredi 10 janvier, l’ancien vice-président du géant de l’ingénierie SNC-Lavalin, Sami Bebawi, a été condamné à huit ans et six mois de prison pour fraude et corruption. Il a cependant été libéré aussitôt pour la durée de l’examen de sa requête en appel.

L’ex-vice-président de SNC-Lavalin Sami Bebawi a été condamné à une peine de prison de huit ans et six mois pour fraude et corruption vendredi au palais de justice de Montréal, ont annoncé les médias.

Avant Noël, il avait été reconnu coupable de cinq chefs d’accusation relatifs au versement de pots-de-vin en Libye en échange de contrats pour SNC.

Le juge Guy Cournoyer de la Cour supérieure a indiqué vendredi après-midi que des facteurs aggravants comme la nature sophistiquée de la fraude et le degré de planification faisaient que Sami Bebawi devait être condamné à la peine maximale de neuf ans pour ce genre d’affaires. La défense a prôné une peine de six ans.

Une «cupidité insatiable» dénoncée par le juge

Le juge a dénoncé l’«insatiable cupidité» de Sami Bebawi et la corruption érigée en véritable système chez SNC-Lavalin au début des années 2000.

«Ce sont des infractions extrêmement sérieuses», a-t-il dit.

Un yacht offert à un fils de Kadhafi

La justice reprochait notamment à Sami Bebawi d’avoir participé au versement de pots-de-vin au fils de Mouammar Kadhafi, Saadi, en échange de contrats pour SNC-Lavalin.

Un yacht de 25 millions de dollars américains avait notamment été offert au fils de l’ancien dirigeant libyen après l’obtention d’un contrat d’un milliard de dollars en Libye.

Lorsque la sentence a été prononcée, M.Bebawi s’est vu menotté pour être emmené en prison. Mais ses avocats ont immédiatement traversé la rue pour se rendre à la Cour d’appel où ils ont obtenu sa libération temporaire pour la durée de l’examen du recours en appel.

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Covid-19: «Président africain cherche clinique européenne?» Revenez une autre fois!
Tags:
corruption, SNC-Lavalin, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook