Canada
URL courte
3101
S'abonner

Le ministre canadien des Finances Bill Morneau a annoncé lundi sa démission sur fond de rumeurs de tensions avec Justin Trudeau concernant la gestion de la pandémie, et alors qu'il est au coeur d'un scandale éthique visant également le chef du gouvernement.

Le ministre canadien des Finances Bill Morneau a annoncé le 17 août sa démission du gouvernement.

«Alors que nous entamons une nouvelle phase de la lutte contre la pandémie (...), il est temps qu'un nouveau ministre des Finances puisse mener ce projet à bien», a expliqué M. Morneau lors d'une conférence de presse surprise.

«C'est pourquoi je démissionne de mes fonctions de ministre des Finances et de député», a-t-il ajouté à l'issue d'une rencontre avec M. Trudeau.

M. Morneau, qui occupait ce poste depuis 2015, a annoncé qu'il comptait briguer le poste de secrétaire général de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).

​Depuis une semaine, plusieurs médias canadiens ont rapporté de profondes divergences entre M. Morneau et le Premier ministre sur la façon de relancer l'économie canadienne, affaiblie par la pandémie de coronavirus, sans mettre en péril les finances publiques alors que le déficit attendu atteint plus de 340 milliards de dollars (216 milliards d'euros).

Le ministre des Finances est par ailleurs visé par une enquête du Commissaire canadien à l'éthique sur ses liens avec une association caritative qui employait sa fille, et à laquelle le gouvernement avait attribué un important contrat sans appel d'offre. Cette enquête vise également le Premier ministre Justin Trudeau, dont plusieurs membres de sa famille ont également été rémunérés par cette association.

​M. Morneau avait révélé le mois dernier qu'il avait remboursé plus de 41.000 dollars de frais de voyage pris en charge par l'association We Charity (Unie en français), peu avant être entendu sur la question par une commission de la Chambre des Communes.

Le Commissaire fédéral à l'éthique a ouvert une enquête sur MM. Trudeau et Morneau après l'attribution par le gouvernement d'un important contrat à l'association pour la gestion d'un programme de bourses étudiantes de près d'un milliard de dollars, malgré les liens entre les familles des deux dirigeants et l'association.

​Ce programme lui a depuis été retiré, sans mettre fin à la polémique, indique l'AFP.

Unis avait reconnu avoir versé près de 300.000 dollars (189.000 euros) à la mère et au frère de M. Trudeau pour des prises de parole ces dernières années. L'épouse de M. Trudeau aurait reçu 1.500 dollars (environ 1.000 euros) pour un événement en 2012, avant que M. Trudeau ne devienne le chef du parti libéral.

M. Morneau a pour sa part reconnu que deux de ses filles collaborent avec l'association, dont l'une à titre d'employée. Il a présenté ses excuses pour avoir participé aux discussions sur l'attribution du contrat gouvernemental à l'association.

Lire aussi:

Un policier roué de coups à Paris lors de la manifestation contre la loi Sécurité globale – vidéos
Le mystérieux «monolithe de métal» en plein désert américain a disparu
Voici la nouvelle attestation de déplacement à télécharger - photo
La façade de la Banque de France en feu à Paris, les tensions se poursuivent - vidéos
Tags:
finances, Justin Trudeau, démission, Canada
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook