Ecoutez Radio Sputnik
    Washington pourrait arrêter le commerce avec Pékin à cause de son business avec Pyongyang

    Washington pourrait arrêter le commerce avec Pékin à cause de son business avec Pyongyang

    © AFP 2017 STR
    Caricatures
    URL courte
    292013325

    Les États-Unis seraient prêts à arrêter de commercer avec les pays qui font des affaires avec la Corée du Nord, y compris la Chine, a déclaré le secrétaire du Trésor des États-Unis Steven Mnuchin.

    Les échanges commerciaux entre Washington et certains pays commerçant avec la Corée du Nord pourraient être arrêtés, estime le secrétaire du Trésor des États-Unis Steven Mnuchin.

    «Nous pouvons mettre fin au commerce avec chaque pays qui fait du business avec la Corée du Nord. Nous ferons très attention en utilisant ces instruments», a-t-il annoncé dans une interview à la chaîne de télévision Fox News.

    Par ailleurs, malgré les relations économiques juteuses avec Pékin, M. Mnuchin affirme qu'aucun pays, y compris la Chine, «ne fera exception».

    D'après lui, le chef d'État américain continuera à exercer une pression économique sur Pyongyang.

    «Nous sommes contents des sanctions du Conseil de sécurité de l'Onu mais ce n'est pas suffisant. Le département du Trésor des États-Unis travaillera avec le Président pour en faire davantage», a-t-il conclu.

    Au début du mois, Donald Trump a déclaré que les États-Unis pourraient «arrêter toutes les relations commerciales avec les pays qui font des affaires avec la Corée du Nord».

    Pyongyang a procédé le 3 septembre à son sixième essai nucléaire. Il a déclaré qu'il s'agissait d'une bombe à hydrogène ou bombe H miniaturisée, apte à être placée sur un missile balistique intercontinental (ICBM). En juillet, il a aussi effectué deux tirs d'ICBM. Ces activités nucléaires et balistiques contreviennent aux résolutions de l'Onu, qui a déjà infligé sept trains de sanctions à Pyongyang.

    Le Président américain, Donald Trump, a déclaré que Washington était prêt à utiliser «tous les moyens» pour protéger son pays et ses alliés, y compris l'arme nucléaire. Séoul a fermement condamné ces essais, alors que Tokyo les a qualifiés de «défi lancé à la communauté internationale».

    Lire aussi:

    17 fois Hiroshima! La dernière bombe de Pyongyang serait plus puissante qu’estimé
    Les États-Unis redouteraient un nouvel essai balistique en Corée du Nord
    Pyongyang promet aux USA «souffrance et douleur» en cas de nouvelles sanctions
    Tags:
    business, affaires, économie, nucléaire coréen, sanctions, Corée du Nord, États-Unis, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Plus de vidéos

    • Macron invite le Premier ministre libanais démissionnaire Hariri en France
      Dernière mise à jour: 12:36 17.11.2017
      12:36 17.11.2017

      Macron invite Hariri en France

      Au terme d’un entretien avec le prince héritier saoudien, Emmanuel Macron a invité le Premier ministre libanais démissionnaire Saad Hariri et sa famille en France.

      2365
    • Des «chars russes» à Kiev
      Dernière mise à jour: 15:30 16.11.2017
      15:30 16.11.2017

      Des «chars russes» à Kiev

      Des clients d’un magasin de Kiev ont été choqués de trouver des jouets en forme de chars aux couleurs de la Russie. Le propriétaire a ouvert une enquête interne et promet de les retirer des rayons.

      1439
    • Le chef du gouvernement libanais Saad Hariri serait assigné à résidence en Arabie saoudite et ne peut donc pas rentrer au Liban
      Dernière mise à jour: 15:09 15.11.2017
      15:09 15.11.2017

      Hariri serait assigné à résidence en Arabie saoudite et ne peut donc pas rentrer au Liban

      Le dirigeant du mouvement islamiste Hezbollah a accusé l’Arabie saoudite de s’ingérer dans les affaires intérieures du Liban dont le Premier ministre démissionnaire se trouve actuellement à Riyad. Selon Hassan Nasrullah, Saad Hariri a été mis en état d’arrestation.

      2637
    • Macron s'est déclaré très préoccupé par le programme de missiles balistiques de l'Iran
      Dernière mise à jour: 17:13 14.11.2017
      17:13 14.11.2017

      Macron s'est déclaré très préoccupé par le programme de missiles balistiques de l'Iran

      Les autorités iraniennes ont rejeté dimanche l'appel d'Emmanuel Macron en faveur de discussions sur les missiles balistiques de Téhéran, affirmant qu'ils servaient uniquement à la défense du pays et n'avaient de ce fait rien à voir avec l'accord sur le programme nucléaire de la république islamique.

      6859