Caricatures
URL courte
29325
S'abonner

Les États-Unis seraient prêts à arrêter de commercer avec les pays qui font des affaires avec la Corée du Nord, y compris la Chine, a déclaré le secrétaire du Trésor des États-Unis Steven Mnuchin.

Les échanges commerciaux entre Washington et certains pays commerçant avec la Corée du Nord pourraient être arrêtés, estime le secrétaire du Trésor des États-Unis Steven Mnuchin.

«Nous pouvons mettre fin au commerce avec chaque pays qui fait du business avec la Corée du Nord. Nous ferons très attention en utilisant ces instruments», a-t-il annoncé dans une interview à la chaîne de télévision Fox News.

Par ailleurs, malgré les relations économiques juteuses avec Pékin, M. Mnuchin affirme qu'aucun pays, y compris la Chine, «ne fera exception».

D'après lui, le chef d'État américain continuera à exercer une pression économique sur Pyongyang.

«Nous sommes contents des sanctions du Conseil de sécurité de l'Onu mais ce n'est pas suffisant. Le département du Trésor des États-Unis travaillera avec le Président pour en faire davantage», a-t-il conclu.

Au début du mois, Donald Trump a déclaré que les États-Unis pourraient «arrêter toutes les relations commerciales avec les pays qui font des affaires avec la Corée du Nord».

Pyongyang a procédé le 3 septembre à son sixième essai nucléaire. Il a déclaré qu'il s'agissait d'une bombe à hydrogène ou bombe H miniaturisée, apte à être placée sur un missile balistique intercontinental (ICBM). En juillet, il a aussi effectué deux tirs d'ICBM. Ces activités nucléaires et balistiques contreviennent aux résolutions de l'Onu, qui a déjà infligé sept trains de sanctions à Pyongyang.

Le Président américain, Donald Trump, a déclaré que Washington était prêt à utiliser «tous les moyens» pour protéger son pays et ses alliés, y compris l'arme nucléaire. Séoul a fermement condamné ces essais, alors que Tokyo les a qualifiés de «défi lancé à la communauté internationale».

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Le corps d’un homme mort depuis six ans découvert grâce… à des pigeons
Macron au Liban: cette «déambulation dans les rues ressemblait plus à une campagne à l’adresse des Français»
Une pétition demande un placement du Liban sous mandat français pendant dix ans
Tags:
business, affaires, économie, nucléaire coréen, sanctions, Corée du Nord, États-Unis, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook

Plus de vidéos