Ecoutez Radio Sputnik
    Washington pourrait arrêter le commerce avec Pékin à cause de son business avec Pyongyang

    Washington pourrait arrêter le commerce avec Pékin à cause de son business avec Pyongyang

    © AFP 2018 STR
    Caricatures
    URL courte
    29325

    Les États-Unis seraient prêts à arrêter de commercer avec les pays qui font des affaires avec la Corée du Nord, y compris la Chine, a déclaré le secrétaire du Trésor des États-Unis Steven Mnuchin.

    Les échanges commerciaux entre Washington et certains pays commerçant avec la Corée du Nord pourraient être arrêtés, estime le secrétaire du Trésor des États-Unis Steven Mnuchin.

    «Nous pouvons mettre fin au commerce avec chaque pays qui fait du business avec la Corée du Nord. Nous ferons très attention en utilisant ces instruments», a-t-il annoncé dans une interview à la chaîne de télévision Fox News.

    Par ailleurs, malgré les relations économiques juteuses avec Pékin, M. Mnuchin affirme qu'aucun pays, y compris la Chine, «ne fera exception».

    D'après lui, le chef d'État américain continuera à exercer une pression économique sur Pyongyang.

    «Nous sommes contents des sanctions du Conseil de sécurité de l'Onu mais ce n'est pas suffisant. Le département du Trésor des États-Unis travaillera avec le Président pour en faire davantage», a-t-il conclu.

    Au début du mois, Donald Trump a déclaré que les États-Unis pourraient «arrêter toutes les relations commerciales avec les pays qui font des affaires avec la Corée du Nord».

    Pyongyang a procédé le 3 septembre à son sixième essai nucléaire. Il a déclaré qu'il s'agissait d'une bombe à hydrogène ou bombe H miniaturisée, apte à être placée sur un missile balistique intercontinental (ICBM). En juillet, il a aussi effectué deux tirs d'ICBM. Ces activités nucléaires et balistiques contreviennent aux résolutions de l'Onu, qui a déjà infligé sept trains de sanctions à Pyongyang.

    Le Président américain, Donald Trump, a déclaré que Washington était prêt à utiliser «tous les moyens» pour protéger son pays et ses alliés, y compris l'arme nucléaire. Séoul a fermement condamné ces essais, alors que Tokyo les a qualifiés de «défi lancé à la communauté internationale».

    Lire aussi:

    17 fois Hiroshima! La dernière bombe de Pyongyang serait plus puissante qu’estimé
    Les États-Unis redouteraient un nouvel essai balistique en Corée du Nord
    Pyongyang promet aux USA «souffrance et douleur» en cas de nouvelles sanctions
    Tags:
    business, affaires, économie, nucléaire coréen, sanctions, Corée du Nord, États-Unis, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Plus de vidéos

    • Les actions unilatérales US en Syrie ont rendu la Turquie furieuse
      Dernière mise à jour: 17:34 22.01.2018
      17:34 22.01.2018

      Les actions unilatérales US en Syrie ont rendu la Turquie furieuse

      Les démarches commises par Washington en Syrie de façon unilatérale ont mis la Turquie en colère, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov.

    • La crise des iPhone
      Dernière mise à jour: 18:41 19.01.2018
      18:41 19.01.2018

      La crise des iPhone

      Le «Batterygate» bat son plein depuis que les pires suspicions quant aux pratiques du géant Apple se sont avérées: l’entreprise bride sciemment la performance des vieux iPhones. Suite à cet aveu d’Apple, les consommateurs furieux saisissent en masse les tribunaux.

    • Une base américaine se voit dérangée par un troupeau de brebis
      Dernière mise à jour: 15:23 18.01.2018
      15:23 18.01.2018

      Une base américaine se voit dérangée par un troupeau de brebis

      Le fonctionnement normal de la base stratégique américaine faisant partie du bouclier antimissile déployé dans le sud de la Roumanie, est dérangé par... un troupeau de brebis!

    • Bitcoin: à la vie ou la mort?
      Dernière mise à jour: 15:18 17.01.2018
      15:18 17.01.2018

      Bitcoin: à la vie ou la mort?

      Après la hausse spectaculaire enregistrée en 2017, le Bitcoin chute de 25%! Il s'agit de son plus bas niveau depuis début décembre.