Ecoutez Radio Sputnik
    Caricatures

    Bolton aurait interdit à Trump d’établir le dialogue avec le Venezuela

    Caricatures
    URL courte
    Tentative de coup d'État au Venezuela (211)
    4534
    S'abonner

    C'est John Bolton, le conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, qui a interdit tout contact entre l'administration de Donald Trump et le gouvernement vénézuélien, a affirmé Nicolas Maduro dans une interview exclusive à Sputnik, soulignant qu'à un moment donné il semblait que «la porte allait s'ouvrir».

    Bolton aurait interdit à Trump d’établir le dialogue avec le Venezuela

    Le conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, John Bolton, a interdit d'établir des contacts entre l'administration de Donald Trump et le gouvernement vénézuélien, a affirmé Nicolas Maduro dans une interview exclusive à Sputnik.

    Le Président vénézuélien a indiqué dans ce contexte qu'il avait essayé pendant un certain temps de prendre contact avec le gouvernement américain, mais en vain.

    «Pendant toutes ces années, j'ai fait des tentatives — personnelles, en envoyant des messages qui sont parvenus à Trump, en public et via les médias — pour établir avec le gouvernement états-unien la communication, le respect, le dialogue, malgré les désaccords politiques, culturels et idéologiques, malgré des traits nationaux si différents entre Donald Trump et Nicolas Maduro. Il semblait que l'opportunité était apparue et que la porte allait s'ouvrir», a-t-il déclaré.

    Toutefois, le conseiller à la sécurité nationale de l'administration américaine John «Bolton a interdit à Trump d'engager le dialogue», a souligné Nicolas Maduro.

    «Je dispose d'informations prouvant qu'il l'a interdit», a-t-il affirmé.

    L'opposant Juan Guaido, renvoyé le mardi 22 janvier du poste de président de l'Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s'est autoproclamé mercredi «Président en exercice» du pays et a prêté serment dans la rue.

    Nicolas Maduro a estimé que les États-Unis avaient essayé d'organiser un coup d'État au Venezuela et a rompu les relations diplomatiques avec ce pays le 23 janvier.

    La Russie a «estimé indispensable de surmonter les différends existant au sein de la société vénézuélienne par le dialogue», tout en apportant son soutien au Président élu, Nicolas Maduro.

    Dossier:
    Tentative de coup d'État au Venezuela (211)
    Tags:
    prestation de serment, communication, respect, différend, relations diplomatiques, dialogue, interview, coup d'Etat, Sputnik, Juan Guaido, John Bolton, Donald Trump, Nicolas Maduro, Venezuela, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Plus de caricatures

    • Cocaïne pure sur la côte atlantique française
      Dernière mise à jour: 16:03 11.11.2019
      16:03 11.11.2019

      Cocaïne pure sur la côte atlantique française

      Par

      Plusieurs ballots de cocaïne pure ont été découverts sur les côtes françaises depuis mi-octobre. Ils s’échouent à intervalles réguliers sur des plages de la côte atlantique. Malgré le «très gros risque sanitaire» qu’ils présentent, Bruno Marty, caricaturiste pour Sputnik, y va de son petit trait d'humour.

    • New York interdit la commercialisation du foie gras à partir de 2022
      Dernière mise à jour: 16:56 05.11.2019
      16:56 05.11.2019

      Après la Californie, New York dit «non» au foie gras

      Par

      Dans trois ans, il sera interdit de vendre du foie gras, d'en servir ou même d'en détenir: le conseil municipal de la ville de New York a adopté le 30 octobre un texte interdisant la commercialisation du foie gras à partir de 2022. Bruno Marty, caricaturiste pour Sputnik, illustre à sa manière cette interdiction.

    • Le «chien héros» de l’armée US invité à la Maison-Blanche?
      Dernière mise à jour: 12:58 30.10.2019
      12:58 30.10.2019

      Le «chien héros» de l’armée US invité à la Maison-Blanche?

      Par

      Donald Trump va-t-il inviter à la Maison-Blanche le «chien héros» qui a contribué à l’élimination du chef de Daech*? C’est ce qu’affirme en tout cas le New York Times. Bruno Marty, caricaturiste pour Sputnik, rend hommage au malinois.

      Mort d'Abou Bakr al-Baghdadi
    • La mort d’Abou Bakr Al-Baghdadi signifie-t-elle la fin de Daech?
      Dernière mise à jour: 12:01 29.10.2019
      12:01 29.10.2019

      La mort d’Abou Bakr Al-Baghdadi signifie-t-elle la fin de Daech?

      Par

      Selon Christophe Castaner, la mort du numéro un de Daech*, Abou Bakr Al-Baghdadi, risque d’intensifier la propagande djihadiste «appelant éventuellement à des actes de vengeance». La mort de ce leader djihadiste met-elle fin à l’organisation terroriste? Bruno Marty, caricaturiste pour Sputnik, met en image les craintes du ministre de l’Intérieur.

      Mort d'Abou Bakr al-Baghdadi