Ecoutez Radio Sputnik
    Caricatures

    Sibeth Ndiaye, adepte des réseaux sociaux, assume de mentir?

    Caricatures
    URL courte
    Par
    459
    S'abonner

    Sibeth Ndiaye, ancienne conseillère communication d’Emmanuel Macron lors de la présidentielle de 2017, a été nommée porte-parole du gouvernement. Si certains louent ses qualités, de nombreux politiques et internautes lui ont rappelé ses nombreuses petites phrases. Bruno Marty, caricaturiste pour Sputnik, a été marqué par l’une d’entre elles.

    Sibeth Ndiaye, adepte des réseaux sociaux, assume de mentir?

    Comme un boomerang. Sitôt propulsée au poste de porte-parole du gouvernement, les petites phrases prononcées par Sibeth Ndiaye, lorsque qu'elle était conseillère communication d'Emmanuel Macron pour la présidentielle de 2017, reviennent sur le devant de la scène. C'est le cas notamment de la phrase «J'assume de mentir pour protéger le Président de la République», raillée sur les réseaux sociaux.

    Une phrase qui, selon l'intéressée, a été sortie de son contexte. «Les paroles auxquelles vous faites référence sont des paroles qui ont été sorties de leur contexte, des paroles qui ont été tronquées. […] Elles visaient à protéger la vie privée du Président de la République dans un moment de vie personnelle. C'était ce qui était ma fonction à l'époque, de faire en sorte de défendre et protéger le Président de la République» a déclaré Sibeth Ndiaye, à l'issue du Conseil des ministres, au journaliste de Quotidien.

    Cette caricature n'engage que la responsabilité du dessinateur.

     

    Lire aussi:

    Des affrontements entre pompiers et CRS filmés le 5 décembre à Lille - vidéo
    Un couple achète un vieux château en France et se met à gagner des millions – photos
    Ils font une découverte macabre à l’intérieur d’un crocodile de 4 mètres
    Le roi Salmane condamne la fusillade perpétrée par un militaire saoudien dans une base de l’US Navy en Floride
    Tags:
    Sibeth Ndiaye, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Plus de caricatures