Ecoutez Radio Sputnik
    Caricatures

    Affaire Nissan: le duel déséquilibré de Carlos Ghosn face à la justice japonaise

    Caricatures
    URL courte
    Par
    751
    S'abonner

    Après une nouvelle arrestation à son domicile, Carlos Ghosn est de retour au centre de détention de Kosuge. Cette fois-ci, il est soupçonné de malversations financières. Pour l’ex-PDG de Nissan/Renault, il est «pris dans un engrenage incroyable». Ses démêlés avec la justice nippone ont inspiré le caricaturiste de Sputnik, Bruno Marty.

    Le duel déséquilibré de Carlos Ghosn face à la justice japonaise

    Un combat déséquilibré. Poursuivi depuis plusieurs mois par la justice japonaise, Carlos Ghosn a de nouveau été arrêté à son domicile jeudi dernier. Il se trouve désormais au centre de détention de Kosuge (nord de la capitale), où il avait déjà passé plus de 100 jours. Cette fois, le parquet le soupçonne d'avoir transféré des fonds de Nissan à une société «de facto contrôlée par lui», via un distributeur de véhicules du constructeur japonais à l'étranger.

    «C'est contre l'esprit de la loi ou de ce que la loi prévoit, et c'est un acte qui ne doit pas arriver dans un pays civilisé», a expliqué devant la presse son avocat, Me Junichiro Hironaka, au sujet de cette nouvelle arrestation.

    Dans une interview accordée à TF1/LCI, l'ancien PDG de l'alliance Nissan-Renault a fait appel au gouvernement français «Pour me défendre, pour préserver mes droits, en tant que citoyen pris dans un engrenage incroyable à l'étranger». Rappelons toutefois que Carlos Ghosn serait résident fiscal aux Pays-Bas depuis 2012, selon nos confrères de Franceinfo.

    Suite au retentissement médiatique international de cette affaire, Shin Kukimoto, procureur adjoint de Tokyo, s'est insurgé en janvier dernier contre les critiques à l'égard du système judiciaire nippon. «Chaque pays a sa propre histoire, sa propre tradition, ses propres systèmes judiciaires. Je ne critique pas les règles des autres pays juste parce qu'elles sont différentes, et je trouve cela malvenu de le faire» a-t-il dénoncé.

    Cette caricature n'engage que la responsabilité du dessinateur.

    Tags:
    justice, détention, Renault-Nissan, Carlos Ghosn, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Plus de caricatures