Ecoutez Radio Sputnik
    Caricatures

    Épilogue de l’affaire Cahuzac: pas de barreaux, un bracelet

    Caricatures
    URL courte
    Bruno Marty
    6119

    Condamné pour fraude fiscale le 15 mai 2018 à quatre ans de prison, dont deux avec sursis, Jérôme Cahuzac évite la prison. Sa demande d’aménagement de peine acceptée, il devra désormais porter un bracelet électronique. Cet épilogue judiciaire a inspiré Bruno Marty, caricaturiste pour Sputnik.

    Épilogue de l’affaire Cahuzac: pas de barreaux, un bracelet

    Pas de prison pour Jérôme Cahuzac. L'ancien ministre socialiste du Budget sous François Hollande n'effectuera pas les deux ans de prison auxquels il a été condamné. La chambre d'instruction de la cour d'appel de Bastia a confirmé le 10 avril l'acceptation d'un aménagement de peine sous forme de bracelet électronique.

    L'ancien ministre, condamné pour fraude fiscale et blanchiment le 15 mai 2018 à quatre ans de prison, dont deux avec sursis, assortis d'une amende de 300.000 euros ainsi que de cinq ans d'inéligibilité, attendait depuis les modalités de l'application de sa peine. Ses avocats, Me Dupond-Moretti et Me Vey, avaient alors immédiatement demandé un aménagement de peine. La loi permet, en effet, pour toute peine allant jusqu'à deux ans d'emprisonnement, et en l'absence de récidive, la possibilité d'un aménagement immédiat.

    Jérôme Cahuzac doit être prochainement convoqué pour la pose de son bracelet électronique.

     

    Lire aussi:

    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    «Je m’en fous des Européens», lance Trump
    Une femme frappée par une bande en plein Paris durant la Fête de la musique (vidéo)
    Tags:
    fraude fiscale, Jérôme Cahuzac, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Plus de caricatures

    • Bien-être animal: les images choquantes des vaches «à hublot»
      Dernière mise à jour: 14:11 24.06.2019
      14:11 24.06.2019

      Bien-être animal: les images choquantes des vaches «à hublot»

      par Bruno Marty

      L’association L214 a dévoilé une vidéo-choc dénonçant les conditions de vie des animaux dans une ferme expérimentale située dans la Sarthe. Sur ces images tournées en caméra cachée, on y découvre des vaches équipées de «hublot» permettant aux vétérinaires d’accéder à leur estomac. Bruno Marty, caricaturiste pour Sputnik, dénonce cette pratique.

    • Cannabis récréatif: la question de sa légalisation de nouveau au cœur des débats
      Dernière mise à jour: 14:51 21.06.2019
      14:51 21.06.2019

      Cannabis récréatif: la question de sa légalisation de nouveau au cœur des débats

      par Bruno Marty

      Faut-il oui ou non légaliser le cannabis? Une tribune publiée dans l’Obs et un projet de loi plaident pour. Si les modalités de sa mise en place restent floues, les buralistes se frottent déjà les mains. En effet, ils pourraient obtenir l’exclusivité de sa distribution. Bruno Marty a imaginé l’apparence des futurs bureaux de tabac.

    • Assurance chômage: «traverser la rue» ne suffit pas, l’exécutif lance les grandes réformes
      Dernière mise à jour: 19:29 19.06.2019
      19:29 19.06.2019

      Assurance chômage: «traverser la rue» ne suffit pas, l’exécutif lance les grandes réformes

      par Bruno Marty

      Le gouvernement lance les grandes manœuvres pour «mettre fin au chômage de masse». L’exécutif a présenté, mardi 18 juin, sa réforme de l’assurance chômage. Bruno Marty, caricaturiste pour Sputnik, s’étonne que «traverser la rue» pour trouver un travail n’y figure pas.

    • Référendum ADP: la technologie aura-t-elle la peau de la démocratie?
      Dernière mise à jour: 17:16 17.06.2019
      17:16 17.06.2019

      Référendum ADP: la technologie aura-t-elle la peau de la démocratie?

      par Bruno Marty

      Signer la pétition contre la privatisation d’ADP relève du parcours du combattant. Bruno Marty, caricaturiste pour Sputnik, s’amuse des problèmes techniques rencontrés par les citoyens sur la plateforme mise en ligne par le gouvernement.