Ecoutez Radio Sputnik
    Caricatures

    L’invitation de Greta Thunberg à l’Assemblée nationale crée des remous chez les députés

    Caricatures
    URL courte
    Par
    41117
    S'abonner

    «Enfant», «gourou apocalyptique», l’invitation de Greta Thunberg à l’Assemblée nationale, passe mal auprès de certains. Des députés ont tout simplement appelé à son boycott. Bruno Marty, caricaturiste pour Sputnik, s’amuse des critiques sur l’âge de la militante écologiste.

    L’invitation de Greta Thunberg à l’Assemblée nationale crée des remous chez les députés

    Greta Thunberg, jeune égérie de la lutte contre le réchauffement climatique, est invitée à l’Assemblée nationale ce mardi 23 juillet. Une invitation qui est loin de faire l’unanimité parmi les députés. Guillaume Larrivé, candidat à la présidence des Républicains et député de l’Yonne, a appelé au boycott de la jeune suédoise de 16 ans dans un tweet. Il estime que «pour lutter intelligemment contre le réchauffement climatique, nous n’avons pas besoin de gourous apocalyptiques, mais de progrès scientifique et de courage politique.»

    D’autres, comme Marlène Schiappa, ont émis des réserves sur l’engagement des «enfants», peu importe la cause défendue.

     

    «Je plaide pour le droit des petites filles d’aller à l’école. Si je devais avoir, à titre personnel, une toute petite réserve sur l’engagement de Greta Thunberg, c’est que je ne crois pas que ce soit un bon modèle pour les enfants de dire qu’on peut se déscolariser pour se consacrer à une cause, même si elle est importante», a-t-elle déclaré sur le plateau des Grandes Gueules sur RMC.

    Un argument d’ailleurs non contesté par Greta Thunberg qui s’en expliquait sur Facebook en février dernier. «Je suis trop jeune pour faire ça. Nous, les enfants, on ne devrait pas avoir à faire ça.» Selon elle, «si tout le monde écoutait les scientifiques et entendait les faits que j’évoque constamment, personne n’aurait à m’écouter ou à écouter les centaines de milliers d’autres écoliers en grève pour le climat dans le monde. On pourrait tous retourner à l’école.»

    Tags:
    réchauffement climatique, France, Assemblée nationale, Greta Thunberg
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Plus de caricatures