Caricatures

Homophobie dans les stades: faut-il arrêter les matchs de Ligue 1?

Caricatures
URL courte
Par
1849
S'abonner

La polémique autour des interruptions de matchs de foot en cas de chants ou banderoles homophobes repart de plus belle. Si le président de la FFF, Noël Le Graët, ne veut pas arrêter les matchs, la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, ne partage pas cette décision. Bruno Marty, caricaturiste pour Sputnik, met un carton rouge à l’homophobie.

Homophobie dans les stades: faut-il arrêter les matchs de Ligue 1?

La Ligue 1 Conforama de football reprend ses droits ce week-end après la trêve internationale. Si nombre de supporters ont hâte de voir leur équipe en découdre, les instances du football français doivent, quant à elles, redouter d’entendre un chant ou voir apparaître une banderole homophobe dans un stade. En effet, depuis quelques jours, la polémique sur les interruptions de matchs a repris, mais le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, a tranché.

«L'arrêt des matchs ne m'intéresse pas. C'est une erreur. J'arrêterais un match pour des cris racistes, j'arrêterais un match pour une bagarre, des incidents s'il y a un danger dans les tribunes», a détaillé M. Le Graët, assurant que le racisme dans les stades et l'homophobie en tribune, «ce n'est pas la même chose» et appelant les clubs à «agir» via leurs services de sécurité.

Une position loin d’être partagé par le gouvernement. «La position qu’a prise Noël Le Graët en faisant une différenciation entre homophobie et racisme est erronée» a déclaré la ministre des Sports, Roxana Maracineanu.

Cette caricature n’engage que la responsabilité du dessinateur.

Lire aussi:

Importante flambée des hospitalisations en France pour la première fois en plus de deux mois
Un professeur juge le décolleté d'une collégienne de 14 ans provocant, elle se sent «humiliée» - photo
Plus de 16.000 nouveaux cas de Covid-19 enregistrés en 24 heures en France, un record
Tags:
homophobie, stade, football, match, polémique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook

Plus de caricatures