Caricatures

La mort d’Abou Bakr Al-Baghdadi signifie-t-elle la fin de Daech?

Caricatures
URL courte
Par
Mort d'Abou Bakr al-Baghdadi (30)
1130
S'abonner

Selon Christophe Castaner, la mort du numéro un de Daech*, Abou Bakr Al-Baghdadi, risque d’intensifier la propagande djihadiste «appelant éventuellement à des actes de vengeance». La mort de ce leader djihadiste met-elle fin à l’organisation terroriste? Bruno Marty, caricaturiste pour Sputnik, met en image les craintes du ministre de l’Intérieur.

La mort d’Abou Bakr Al-Baghdadi signifie-t-elle la fin de Daech?

L’annonce par Washington de la mort d’Abou Bakr Al-Baghdadi, leader de Daech*, a été acclamée dans le monde entier. Si cette mort est un coup dur porté à l’organisation terroriste, elle soulève néanmoins des interrogations quant au futur et la capacité opérationnelle de Daech*, au Moyen-Orient et en Occident.

Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, a appelé à la vigilance, relate l’agence Reuters, se référant à une source policière.

D’après ces informations, le ministre a envoyé à différents «préfets et responsables des services de sécurité» un message dans lequel il prévient de l’existence du risque que «dans les heures à venir» la propagande djihadiste s’intensifie, «appelant éventuellement à des actes de vengeance».

Cette caricature n’engage que la responsabilité du dessinateur.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Dossier:
Mort d'Abou Bakr al-Baghdadi (30)

Lire aussi:

L’Élysée dénonce les propos «inacceptables» d'Erdogan contre Macron
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Tags:
Syrie, Christophe Castaner, Etat islamique, Abou Bakr al-Baghdadi
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook

Plus de caricatures