Caricatures

La mort d’Abou Bakr Al-Baghdadi signifie-t-elle la fin de Daech?

Caricatures
URL courte
Par
Mort d'Abou Bakr al-Baghdadi (30)
1130
S'abonner

Selon Christophe Castaner, la mort du numéro un de Daech*, Abou Bakr Al-Baghdadi, risque d’intensifier la propagande djihadiste «appelant éventuellement à des actes de vengeance». La mort de ce leader djihadiste met-elle fin à l’organisation terroriste? Bruno Marty, caricaturiste pour Sputnik, met en image les craintes du ministre de l’Intérieur.

La mort d’Abou Bakr Al-Baghdadi signifie-t-elle la fin de Daech?

L’annonce par Washington de la mort d’Abou Bakr Al-Baghdadi, leader de Daech*, a été acclamée dans le monde entier. Si cette mort est un coup dur porté à l’organisation terroriste, elle soulève néanmoins des interrogations quant au futur et la capacité opérationnelle de Daech*, au Moyen-Orient et en Occident.

Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, a appelé à la vigilance, relate l’agence Reuters, se référant à une source policière.

D’après ces informations, le ministre a envoyé à différents «préfets et responsables des services de sécurité» un message dans lequel il prévient de l’existence du risque que «dans les heures à venir» la propagande djihadiste s’intensifie, «appelant éventuellement à des actes de vengeance».

Cette caricature n’engage que la responsabilité du dessinateur.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Dossier:
Mort d'Abou Bakr al-Baghdadi (30)

Lire aussi:

Le basketteur Kobe Bryant parmi les victimes d'un crash d'hélicoptère aux États-Unis - vidéos
Un chien intrépide attrape un serpent pour le projeter à travers un pré – vidéo
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
La science admet la possibilité «d’attraper» le cancer
Tags:
Syrie, Christophe Castaner, Etat islamique, Abou Bakr al-Baghdadi
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

Plus de caricatures