Caricatures

Conséquence étonnante de l’épidémie, l’État désengorge les prisons

Caricatures
URL courte
Par
Cinquième semaine de confinement en France (60)
81044
S'abonner

Pour éviter la multiplication des cas de Covid-19 dans les établissements pénitentiaires, Nicolle Belloubet a demandé de faciliter les libérations anticipées. Résultat: en un mois, la population carcérale a fortement diminué.

Conséquence étonnante de l’épidémie, l’État désengorge les prisons

La crise du Covid-19 a fait fortement chuter le nombre de détenus dans les prisons françaises. En un mois, ce sont près de 10.000 détenus qui sont sortis des établissements pénitentiaires. Auditionné par la Commission des lois de l’Assemblée nationale, le directeur de l’administration pénitentiaire Stéphane Bredin a détaillé ce chiffre.

«La diminution constatée au 13 avril est de 9.923 détenus depuis le 16 mars [...] pour atteindre 62.650 détenus».

La densité carcérale «avoisine désormais les 103%», a indiqué Stéphane Bredin. En mars dernier, Nicole Belloubet avait demandé une facilitation des libérations anticipées et un allègement des processus juridiques à cause de l’épidémie. Deux leviers qui expliquent cette baisse inédite.

Cette caricature n’engage que la responsabilité du dessinateur.

Dossier:
Cinquième semaine de confinement en France (60)

Lire aussi:

Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Un homme «neutralisé» à Paris après avoir tenté d'attaquer des policiers au couteau
Un puissant séisme frappe la Grèce et la Turquie, plusieurs morts et plusieurs centaines de blessés - images
Tags:
France, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, Nicole Belloubet
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook

Plus de caricatures