Martina A. Catella: «le chant devrait être remboursé par la sécurité sociale»

Comment tu t’appelles?
URL courte
Par
0 0 0
S'abonner

Ethnomusicologue, fondatrice de l’école «Les Globe-Trotteurs», Martina A. Catella nous invite au voyage pour découvrir les voix du monde et mieux comprendre ce qui rend la nôtre si unique.

Chanteuse, directrice pédagogique, pianiste et ethnomusicologue spécialiste des musiques sou fi es du sous-continent indien, Martina A. Catella a passé sa vie à étudier la voix, LES voix, sous toutes leurs coutures. Au micro de «Comment tu t’appelles?», cette personnalité authentique aux 1.001 talents nous propose un véritable tour du monde qui ne laissera personne indemne.

Pour cette femme qui porte en elle chacune des cultures et techniques qu’elle a pu étudier, le chant est une véritable instance de socialisation. Elle revient avec nous sur la genèse de son centre de formation atypique, «Les Globe-Trotteurs», et en explique le leitmotiv: comprendre, à travers le voyage et l’échange interculturel, le fonctionnement fondamental de sa voix. Identifier le chemin que prend l’air dans notre corps, connaître les différentes zones de vibration osseuses pour s’émanciper de ses barrières physiques et culturelles et reconnecter pleinement notre voix et notre émotion. Attachez vos ceintures, décollage immédiat.

«Je me suis promenée dans des tas de territoires, où les fonctions de la musique étaient différentes. Où l’apprentissage du chant et de la danse servaient à sociabiliser les enfants […]. À travers eux, il apprend la posture […], la respiration, qui va permettre à mieux gérer ses émotions, il va aussi apprendre la communication verbale et non verbale.»

Lire aussi:

Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
La Russie proteste suite à la violation de sa frontière par un destroyer US et se dit prête à réagir aux provocations
Macron: «les images de l'agression» du producteur à Paris «sont inacceptables et nous font honte»
Tags:
chanteuse, chanteur, chant, ethnomusicologie, ethnies, voix, instruments de musique, musique, Martina A. Catella
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook