Marek Halter: Un rêve de paix

Comment tu t’appelles?
URL courte
Par
317
S'abonner

La vie de Marek Halter a tout d’une fresque épique, teintée de rencontres incroyables et rythmée par un combat sans relâche pour la paix et l’entente entre les peuples. Il se glisse aujourd’hui derrière le micro de Comment tu t’appelles pour évoquer son livre mémoire «Je rêvais de changer le monde» et sa vie haute en couleurs.

Peintre, écrivain, grand spécialiste de l’histoire du peuple juif, Marek Halter demeure surtout un véritable agitateur politique. Aujourd’hui, il aborde son livre mémoire «Je rêvais de changer le monde» et nous abreuve d’anecdotes et de rencontres dignes des plus grandes fresques historiques contemporaines.

Il partage avec nous son enfance, la fuite du ghetto de Varsovie avec ses parents, leur fuite en Russie munie d’une seule carte de membre du syndicat des imprimeurs de son père comme seul laissez-passer, un passé de voleur en bande organisée pour survivre à la faim, son arrivée en France, où il apprendra ses premiers mots du mime Marceau et même son appel pour faire cesser les conflits au proche Orient.

À travers des anecdotes aussi puissantes qu’incroyables, où se mêlent des noms tels que de Gaulle, Rostropovitch, Nasser, Yasser Arafat, Staline, Simone Veil ou Che Guevara, c’est tout un pan de l’histoire du monde et de l’Europe qui se déroule sous nos oreilles. Une émission forte qui nous rappelle que, paradoxalement, pour certains d’entre nous, la paix est un combat qui ne cesse jamais.

«La violence vient de l’ignorance. Je ne sais pas si on arrivera à la paix universelle dont rêvait Jésus […] Cette paix, elle n’est pas pour demain, mais on peut, avant d’introduire la paix, introduire des notions de solidarité et de justice. Il n’y a pas de paix possible sans la justice.»

Lire aussi:

Un chien abandonné et attaché à une cage avec ses chiots retrouvé sur la route – photos
Un astéroïde géant fonce vers la Terre, un chercheur indique quelles peuvent en être les conséquences
La femme de Kobe Bryant a échappé à la mort grâce à cet accord passé avec son époux
Tags:
Juifs, peuple, paix, interview, histoire, Simone Veil, Mstislav Rostropovitch, Yasser Arafat, Joseph Staline, Marek Halter
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik