Eliza de Varga, réalité fictive

Comment tu t’appelles?
URL courte
Par
0 10
S'abonner

À l’occasion de la sortie de son dernier livre, «La lune est une fausse blonde», Eliza de Varga prend place au micro de «Comment tu t’appelles?». Elle vient nous parler d’elle, de son livre, de ses motivations et de son processus d’écriture, à mi-chemin entre fiction et autobiographie.

En quelques clics sur Internet, vous pourrez lire d’elle qu’elle est à la fois comédienne, parolière, chroniqueuse et écrivain. Plus rarement, vous apprendrez qu’elle est la fille de l’actrice Colette de Varga et de l’animateur radio, amateur de poker, Paul-Henry Dalan de Varga. Aujourd’hui, c’est Eliza de Varga, auteur de «La petite fille des coulisses», qui vient poser sa voix délicate derrière notre micro.

Elle abordera avec nous ses œuvres de «fiction autobiographique», qu’elle décrit elle-même comme le «mentir vrai». Nous parlerons plus particulièrement de son dernier ouvrage, «La lune est une fausse blonde» (Éd. Librinova) et de son personnage Camille, qui apprend brutalement la mort de sa mère, en recevant ses cendres. Enfin, dans un registre beaucoup plus intime, Eliza échangera avec nous sur ses quêtes plus personnelles. Elle évoquera son rapport avec son père, absent de sa vie pendant près de 30 ans et le lourd poids de l’affaire de l’assassinat de Jean de Broglie, dont la mort a été imputée à tort à Pierre de Varga, le grand-père de la jeune Eliza.

«C’est extrêmement difficile pour moi d’écrire autrement. Les choses viennent, ça part d’une blague, d’un jeu phonétique, d’un titre et le titre m’emmène par les mots.»

Lire aussi:

Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
La police militaire russe arrête un convoi de blindés US dans le nord-est de la Syrie
L'Europe devient «une prison» pour les musulmans, affirme Erdogan
Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
Tags:
livre, écriture
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook