Laurent de Wilde: Par amour du son

Comment tu t’appelles?
URL courte
Par
0 10
S'abonner

Fou amoureux du Jazz depuis sa plus tendre enfance, Laurent de Wilde déballe au micro de Comment tu t’appelles sa joie de vivre, son enthousiasme et toute une vie d’explorations musicales diverses, pour notre plus grand plaisir.

Dans le monde parfois fermé du Jazz, le nom de Laurent de Wilde n’est pas à prendre à la légère. Primé deux fois aux victoires du Jazz, détenteur du prix Django Reinhardt, décoré chevalier des arts et des lettres, ce pianiste, écrivain, producteur et compositeur aime le son et il le lui rend bien.

Depuis son terrible coup de foudre d’enfance avec le Jazz, au détour d’un disque d’Oscar Peterson, jusqu’à ses projets les plus récents, nous découvrons les traits d’un aventurier sonore, toujours en recherche de nouveautés. Il abordera ainsi son envie soudaine, dans les années 2000, de sortir du Jazz qui peinait à se réinventer au profit de la musique électronique, alors en plein état d’urgence créative. Il nous parlera aussi de son projet hybride avec Otisto 23 et, bien sûr, de son magnifique album Riddles avec Ray Lema, pour lequel les deux hommes ont dû travailler d’arrache-pied pendant près d’un an pour faire dialoguer l’école Jazz occidentale et l’expression africaine de la musique.

«Derrière chaque inventeur, derrière chaque compositeur, il y a toujours quelqu’un d’autre. Ça ne veut pas dire que l’on ne peut rien inventer, ça veut dire que toute invention est au départ un vol, conscient ou pas, qui produit quelque chose d’autre.»

 

Lire aussi:

Un «tueur de chiens» vivant dans l’eau découvert sur une plage australienne - photo
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
La source du nouveau coronavirus pourrait se trouver hors de Chine
La gendarmerie peut désormais ficher ethniquement et politiquement les Français
Tags:
musique, jazz
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook