Vladimir Tchernine: Poutine, Tsar de l’humour

Comment tu t’appelles?
URL courte
Par
3102
S'abonner

Quand Vladimir Tchernine, un journaliste, écrivain, acteur, réalisateur et humoriste russe s’installe au micro de «Comment Tu t’appelles?» pour discuter de son livre sur Vladimir Poutine, on pourrait sentir l’odeur du soufre nous monter au nez. Et bien détrompez-vous et relaxez vos zygomatiques, aujourd’hui nous parlons d’humour… russe bien sûr.

Vladimir Vladimirovitch Poutine, par bien des aspects, ce nom a de quoi impressionner. Pour bon nombre de médias occidentaux, il incarne la rigueur autoritaire, une certaine vision du culte de la personnalité et une certaine froideur qu’on prêterait volontiers à son passé d’ancien officier du KGB.

Puis un jour vient où Vladimir Tchernine, acteur, journaliste, écrivain, humoriste et réalisateur vient à notre émission avec,sous le bras, un livre intitulé, «Le Tsar Vladimir, un opéra co(s)mique». On se frotte les mains, notre «antipoutinisme» très occidental va avoir du grain à moudre et puis…. Non.

Ce recueil d’anecdotes (un emprunt au français à interpréter dans le sens: histoires courtes et drôles) permet de mettre en lumière un président russe capable d’humour et surtout d’autodérision. Qu’il soit murmuré dans les couloirs du gouvernement ou aujourd’hui pleinement assumé, entre humour noir, fatalisme et espoir, l’humour russe, grandement nourri par un écosystème digital de plus en plus prolifique, nous montre ici son plus beau profil, sous l’accent moscovite pour le moins musical de notre invité. Za zdorovie!

 

«Dès qu’il y a eu cette liberté, l’Internet a été submergé de blagues géopolitiques, sur tout ce qui se passe dans le monde, sur Trump… Il y a tout le monde là-bas et pas seulement des Russes.»

Lire aussi:

Un golden retriever joue avec des poussins qui le prennent pour leur mère – vidéo
Une attaque menée par 250 radicaux repoussée par l'armée syrienne à Idlib
Le groupe qui a tagué la fresque en mémoire d’Adama Traoré explique son acte – vidéo
Tags:
Vladimir Poutine, humour
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook