Emmanuel Leroy, d’Ouest en Est

Comment tu t’appelles?
URL courte
Par
0 20
S'abonner

Nous recevons aujourd’hui le politologue Emmanuel Leroy, avec qui nous parlerons Russie, propagande anticommuniste, idéologie anglo-saxonne et engagement humanitaire. Et si la Guerre froide n’avait jamais vraiment cessé?

«Comment tu t’appelles?» reçoit aujourd’hui un invité pour le moins intéressant. Du haut de son âge respectable et de son passé d’homme politique, Emmanuel Leroy propose aujourd’hui ses prestations aux entreprises et aux collectivités locales comme consultant en évaluation des risques (physiques, sociologiques et psychologiques) pour les salariés.

En temps normal, vous conviendrez qu’il y avait déjà matière à un épisode sympathique de «Comment tu t’appelles?», pourtant c’est sur un tout autre sujet que s’épanchera Emmanuel Leroy à notre micro. Observateur assidu de la Russie, cet ancien antisoviétique primaire est aujourd’hui un soutien fervent au pays qu’il considère comme l’un des derniers bastions face à l’idéologie anglo-saxonne. Il pointera du doigt les pressions et les collusions présumées des garants de cette pensée anglo-saxonne, de la collaboration éventuelle de Mikhail Gorbatchev à la chute du monde soviétique et nous parlerons aussi de son engagement humanitaire auprès des enfants du Donbass.

 

«J’ai mis beaucoup de temps à comprendre que le communisme n’était qu’une facette de la politique et que j’avais été très largement manipulé dans cet anticommunisme primaire dans lequel j’ai baigné longtemps. Avec le temps, j’ai essayé de réfléchir et de comprendre que si on avait désigné le communisme comme ennemi absolu, c’est qu’il devait y avoir son antagoniste et je me suis intéressé à lui.»

Lire aussi:

Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Tags:
idéologie, communisme, Emmanuel Leroy
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook