Gilles De Maistre, la force de la jeunesse

Comment tu t’appelles?
URL courte
Par
0 30
S'abonner

Gilles De Maistre, le réalisateur du touchant « Mia et le lion blanc », vient nous parler de son prochain film. « Demain est à nous » dresse le portrait de six enfants originaires des quatre coins du globe et tous porteur d’un projet fou visant à rendre le monde meilleur. Et si nous avions vraiment besoin d’un plus petit que soi ?

Aujourd’hui, « Comment tu t’appelles ? » vous concocte une émission qui fait du bien là où ça fait mal. Dans un monde actuel, où les fossés sociaux se creusent et où les dialogues semblent bels et bien rompus, l’entrée en bourse du monde et de ses ressources limitées se poursuit à une vitesse effrayante, entrainant l’équilibre de toute une planète dans sa chute.

Habitué des belles et grandes émotions, le réalisateur Gilles De Maistre nous avait déjà grandement ému en 2018 avec « Mia et le lion blanc ». Son prochain film, « Demain est à nous », suit le quotidien de six enfants hors du commun, chacun sur un continent différent et chacun mettant toute son énergie et sa candeur au profit d’un projet insensé.

Nous ne pouvons que frissonner à l’évocation de ces enfants vivant au beau milieu de ce que l’humanité fait de pire (traite des enfants, mariage forcé, pauvreté extrême), mais qui en tirent de quoi faire le meilleur. Sous les traits d’un journal dédié aux enfants travailleurs, d’une gueule d’ange qui distribue lui-même des couvertures aux sans-abris, d’une activiste haute comme trois pommes qui vient saboter des mariages infantiles en pleine rue, c’est bien l’impensable que Gilles De Maistre parvient à réaliser, nous redonner espoir en un avenir meilleur et nous insuffler une bonne dose d’humilité devant ces héros en culotte courte.

 

« Aujourd’hui j’ai une raison essentielle de le faire, c’est que j’ai six enfants […] le plus important pour moi, c’est que je puisse leur parler à eux à travers mes films, car c’est la seule chose que je sache faire. J’essaie de leur passer des messages pour qu’ils n’aient pas peur de la vie. De ne pas penser que tout est foutu, que tout est noir. »

Lire aussi:

Un très fort bruit d’explosion entendu à Paris et en Île-de-France
Détonation entendue à Paris: pourquoi l’avion de chasse a-t-il été mobilisé?
Ankara répond à Paris après les propos de Macron sur le Haut-Karabakh
Tags:
cinéma, film, Mia et le lion blanc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook