Lansky: être compositeur à Berlin, le nouvel «eldorado de l’Est» des artistes

Comment tu t’appelles?
URL courte
Par
0 10
S'abonner

Compositeur de musique électronique, Mitia Lansky est un amoureux du son, qui ne se lasse pas de créer, d’essayer, de proposer des morceaux toujours nouveaux. Pour vivre sa passion, c’est la capitale allemande qu’il a choisie. Pour «Comment tu t’appelles», il évoque nous son nouveau mode de vie.

Mathieu le Vrai, plus connu sous le pseudonyme de Lansky, est l’un des 200.000 Français expatriés en Allemagne. Montmartrois d’origine, c’est à Berlin qu’il décide d’étudier la musique et de jouer live sa musique électronique dans les clubs underground. Même si Paris et Lisbonne lui font de l’œil, il continue de tomber pour la capitale allemande, où il dit avoir trouvé ce qu’il recherchait.

Pour la musique, particulièrement en ce qui concerne la scène électronique, Berlin est une terre promise. Lansky se plaît dans cet univers plus atypique, où le temps de la création prime sur le gain financier, où la créativité est une qualité précieuse et où les projets développés sont toujours plus différents. Malgré l’embourgeoisement de certains quartiers, le compositeur, membre du collectif de DJs FinowZoo, trouve toujours son bonheur dans cette ville qui, il y a quelques décennies, connaissait l’âge d’or du punk et de la culture hippie.

Pour «Comment tu t’appelles», il décrit la capitale allemande comme un village d’irréductibles, avec son identité et ses lois propres. Il aborde la question de la concurrence, de la difficulté de vivre de ses performances, mais aussi de cette façon qu’on les Berlinois de faire la fête, qui attire de plus en plus les jeunes, de partout en Europe.

«Il y a des endroits où l’entrée ne coûte pratiquement rien et où on reste dix heures parce qu’on rencontre des gens extraordinaires [...] C’est un peu comme une extension de ton salon où tu rencontres des gens que tu ne connais pas, il y a quelque chose de très familial.»

 

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Une soirée avec de l'eau de Cologne comme apéritif tourne au drame en Tunisie
Tags:
DJ, Allemagne, underground, boîte de nuit, Berlin, musique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook