Ecoutez Radio Sputnik
    Culture

    Un professeur chinois transmettra à la Russie les œuvres des émigrés russes

    Culture
    URL courte
    0 0 0 0

    PEKIN, 6 septembre - Alexei Efimov, RIA Novosti. Le professeur chinois Li Yanling a l'intention de transmettre à la Russie certaines œuvres des émigrés russes qui ont vécu en Chine.

    Li Yanling recherche depuis 4 ans les œuvres littéraires des émigrés russes en Chine. Le professeur présentera mardi, à Moscou, un recueil en dix volumes intitulé "Littérature des émigrés russes".

    Selon Li Yanling, le recueil de 5 600 pages comprend les oeuvres de 70 poètes et de 27 écrivains russes qui ont vécu en émigration à Harbin.

    "A vrai dire, dix livres ne peuvent pas contenir tout ce que j'ai réuni en 40 ans", a dit le professeur. Il n'exclut pas que la publication d'œuvres littéraires des émigrés russes continue.

    Selon Li Yanling, "cet héritage littéraire prestigieux doit se trouver en Russie. "J'ai l'intention de transmettre une partie des œuvres à la Russie" a-t-il dit.

    Le professeur a ajouté qu'il apporterait à Moscou 27 exemplaires du recueil en dix volumes, dont certains seront remis aux bibliothèques russes, aux musées et aux Instituts de littérature.

    Li Yanling, professeur de l'Université de Qiqihar qui se spécialise dans la littérature russe, est membre de l'Union des écrivains russes depuis 2002.

    Li Yanling a commencé à rechercher les œuvres littéraires des émigrés russes de Harbin depuis 1967. En mai 2004, le président russe Vladimir Poutine a signé le décret sur l'attribution de l'Ordre de l'Amitié à Li Yanling. Cet ordre lui a été remis par le chef de l'Etat russe pendant la visite de Vladimir Poutine en Chine en octobre 2004.

    Lire aussi:

    Au delà des déchirures de l’histoire, la saga d’une famille de Russes blancs
    Le poète russe Evgueni Evtouchenko s'est éteint aux USA
    Une prix Nobel «comprend» les motifs du meurtre d'un journaliste opposant en Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik