Ecoutez Radio Sputnik
    Culture

    Les dessins animés soviétiques valent bien trois millions de dollars (Roskoultoura)

    Culture
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 18 avril - RIA Novosti. Trois millions de dollars est un prix normal pour le droit de distribution des dessins animés soviétiques, estime Mikhaïl Chvydkoï, directeur de l'Agence fédérale pour la culture et la cinématographie(Roskoultoura).

    "Nous luttons pour que les Américains cessent enfin de faire semblant d'être propriétaires de la collection. Il faut mettre un point final à ces pourparlers qui durent trop, trois millions de dollars, c'est un bon prix", a déclaré Mikhaïl Chvydkoï dans une interview à RIA Novosti.

    Il s'agit d'une collection de 547 films d'animation classiques. En 1992, les droits de leur distribution en dehors de la CEI (Communauté des Etats indépendants) ont été cédés pour 10 ans à la firme américaine Films by Jove appartenant à l'acteur russe Oleg Vidov et à son épouse américaine Joan Borsten. En 1993, le contrat a été prorogé de 20 ans.

    Par la suite, les studios Soyouzmoultfilm ont décidé de contester ce contrat, des débats judiciaires accrochés entre Soyouzmoultfilm et FBJ durent depuis 2003.

    Mais, selon une information apparue la semaine dernière, l'homme d'affaires russe Alicher Ousmanov, directeur général de Gazprominvestholding et propriétaire de la maison d'édition Kommersant, serait entré en pourparlers avec FBJ sur le rachat des droits de distribution.

    "C'est notre apanage, il doit revenir en Russie", a déclaré Alicher Ousmanov à RIA Novosti. Mais, selon lui, le prix de 10 millions de dollars demandé par les Américains est exagéré. Alicher Ousmanov a qualifié cette somme d'astronomique et affirmé qu'il vaudrait mieux employer cet argent pour tourner de nouveaux dessins animés pour les enfants. "Les pourparlers reprendront lorsque ma proposition sera acceptée", a résumé l'homme d'affaires.

    Mikhaïl Chvydkoï a salué le "noble geste" d'Alicher Ousmanov et lui a promis d'apporter "le soutien nécessaire au niveau de l'organisation".

    Lire aussi:

    «Une bouffée d’oxygène»: des Européens parlent de l’animation russe
    Macha et Michka vont bientôt faire le bonheur des enfants chinois
    Danone va financer un dessin animé russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik