Ecoutez Radio Sputnik
    Culture

    Début du montage d'une exposition russe à Londres

    Culture
    URL courte
    0 110
    LONDRES, 17 janvier - RIA Novosti. Tous les tableaux de l'exposition de chefs d'oeuvre de la peinture russe et française provenant de musées russes sont déjà à Londres, a annoncé un porte-parole de l'Académie royale des Beaux-arts.

    "Tous les tableaux sont à Londres et le personnel de l'Académie a commencé le montage de l'exposition. Celui-ci devra prendre une semaine et l'exposition ouvrira comme prévu le 26 janvier", a-t-elle expliqué.

    Une exposition de chefs d'oeuvre de peinture provenant des quatre plus grands musées de Russie - du Musée des Beaux-arts et de la Galerie Tretiakov à Moscou, du Musée de l'Ermitage et du Musée Russe de Saint-Pétersbourg - qui s'était déroulée en automne 2007 à Düsseldorf en Allemagne sous le nom de Bonjour, Russland! ouvrira bientôt ses portes à Londres.

    Pourtant, trois ou quatre tableaux exposés en Allemagne ne le seront pas en Grande-Bretagne. "C'est un phénomène normal pour les expositions ambulantes. Il y a des tableaux qui, exposés dans une ville, ne le sont pas dans une autre, pour des raisons de protection", a annoncé la porte-parole.

    L'exposition intitulée "De la Russie : chefs d'oeuvre de la peinture française et russe des années 1870-1925", est programmée à la Royal Academy of Arts du 26 janvier au 18 avril 2008. Quatre musées ont prêté leurs trésors, dont des peintures de Van Gogh, Gauguin, Renoir, Cézanne, Picasso, Kandinsky, Malevitch, Petrov-Vodkine et d'autres artistes. "La Danse" d'Henri Matisse, commandé en 1909 par le riche négociant de Moscou Sergueï Chtchoukine, constituera sans conteste la pièce maîtresse de l'exposition.

    Lire aussi:

    Le Musée des chemins de fer s’est ouvert à Saint-Pétersbourg
    Le Musée national de Damas s’apprête à présenter les trésors sauvés de Palmyre
    L’exposition industrielle à Damas redonne espoir aux Syriens
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik