Ecoutez Radio Sputnik
    La Mostra de Venise : la Russie présentera quatre films au lido

    La Mostra de Venise : la Russie présentera quatre films au lido

    Culture
    URL courte
    0 01

    Le 67 ème festival international d'art cinématographique de Venise s'ouvre le 1 er septembre pour se clôturer dans dix jours par la remise du Lion d'or, principal prix du festival.

    Le 67ème festival international d'art cinématographique de Venise s'ouvre le 1er septembre pour se clôturer dans dix jours par la remise du Lion d'or, principal prix du festival.

    Quatre cinéastes russes seront présents au festival dont le réalisateur Alexeï Fedorchenko avec son film « Les bruants » (Silent Souls) racontant l'histoire d'un homme qui est se prépare aux funérailles de sa défunte épouse et se rappelle de leur vie commune presque heureuse. Les petits oiseaux qui ont donné le nom à ce film, accompagnent les personnages de ce « drame érotique ». Les organisateurs du festival semblent y voir plus d'un simple film érotique et l'ont interdit aux moins de 18 ans. Le réalisateur insiste pourtant qu'il n'y a « rien de grave » et que « tout y est très beau ». Il a l'intention d'amener sa fille de 8 ans à la présentation.

    Le film est une adaptation au cinéma de la nouvelle de Denis Osokine. Ce n'est pas sa première collaboration avec le réalisateur qui est convaincu de l'actualité particulière du l'œuvre de cet écrivain. Au micro Alexeï Fedorchenko.

    Je crois que ce qu'il nous manque aujourd'hui dans la vie et au cinéma c'est cette beauté tranquille, cette tristesse lucide. C'est pourquoi je me sens très proche de l'œuvre de Denis Osokine. Il a déjà écrit trois scénarios pour moi, tous les trois se démarquent beaucoup du cinéma mainstream. Je ne projette pas de « faire partie des élus », tout simplement je fais ce qu'il me plaît. Jusqu'à maintenant tout me réussissait et j'espère que cela allait continuer.

    Il y a cinq ans le film d'Alexeï Fedorchenko « Les premiers sur la Lune » a été récompensé dans le cadre des « Horizons », la deuxième section importante du festival où sont primées les expérimentions et les nouvelles tendances cinématographiques.

    Cette année les « Horizons » sont visés par trois films russes. Le premier est le court-métrage du réalisateur remarquable Roustam Khamdamov « Les Diamants » dont l'héroïne interprétée par Diana Vishneuva, étoile du théâtre pétersbourgeois Mariinsky, vole les diamants. Le deuxième film, « Le faible Rot Front » du Moscovite Viktor Alimpiev, n'a pas de trame claire : en faisant recours à la pantomime le réalisateur y expose sa philosophie du « poing faible ». Le troisième œuvre est le plus radical : il s'agit d'une installation vidéo « Inspiration » créée par Myznikova et Provorov, tandem artistique bien connu en Europe.

    Venise était souvent bienveillante à l'égard du cinéma russe. Les différents prix du festival dont les Lions d'or, ont récompensé les réalisateurs Andreï Tarkovski, Sergueï Soloviev, Nikita Mikhalkov, Andreï Kontchalovski, Andreï Zviaguintsev, Alekseï Guerman et les comédiens Mikhaïl Oulianov et Oleg Borisov. Cette année, Ingeborga Dapkūnaitė, comédienne lituanienne dont la vie est étroitement liée avec la Russie, fait partie du jury présidé par Quentin Tarantino.

    Lire aussi:

    «Faute d’amour» et d’autres nouveaux films russes à découvrir absolument
    Le long-métrage russe «Faute d'amour» sacré meilleur film étranger aux César
    Le Maroc deviendra-t-il la nouvelle Californie du cinéma international?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik