Ecoutez Radio Sputnik
    Les Universités créatives du monde : échange d'expérience en tenant compte de l'originalité

    Les Universités créatives du monde : échange d'expérience en tenant compte de l'originalité

    Culture
    URL courte
    0 11

    L'intégration du système de l'éducation dans le domaine de la culture et de l'art sera au titre du jour au symposium international « Les Universités de culture et des arts dans l'espace éducative mondiale », qui se déroulera à Paris le 3-10 octobre.

    L'Université de culture et des arts de Moscou a initié ce symposium il y a 4 ans. Depuis ce moment ce projet reste unique qui permet aux spécialistes de différents pays d'échanger de l'expérience éducative dans le domaine artistique.  La Russie a une expérience très riche dans ce domaine, mais le système de l'éducation diffère beaucoup de celui européen. Ayant entré en 2003 dans le processus de Bologne, dont l'objectif est d'égaliser la qualité de la préparation des spécialistes de différents pays, d'assurer la reconnaissance des diplômes en Europe, la communauté pédagogique n'a pas parvenu à un consensus : faut-il renoncer à ses propres traditions en faveur de l'intégration ?   Voici l'opinion du recteur de l'Université de culture et des arts de Moscou  Ramazan Abdoulatipov :

    Il faut accepter le processus de Bologne  comme une intégration des systèmes d'éducations  avant tout pour que la Russie fasse partie de l'espace européen d'éducation.  Pourtant il faut comprendre qu'il s'agit également de la sauvegarde de l'identité culturelle.  Il faut qu'on s'adapte aux standards européens,  qu'on garde notre originalité et qu'on ne détruise pas nos réalisations  qui existent dans le système éducatif de Russie.

    La réalisation principale qui s'est formée historiquement c'est l'enseignement ininterrompu et à plusieurs degrés. Surtout dans le domaine de l'art musical.  L'école du conservatoire - collège musical - conservatoire. Cette chaîne de l'éducation qui inclue  16 ans de l'enseignement professionnel d'un musicien en Russie, souligne dans son interview  à la « Voix de la Russie » le recteur du Conservatoire de Saint-Pétersbourg Serguei Stadler.

    Dans les professions musicales il est absurde d'interrompre le processus de l'éducation.    Cela sera un enseignement ininterrompu.

    Pourtant, le système de Bologne ce n'est pas une loi qui est unique pour tous. Les universités principaux du pays peuvent choisir, accepter ce système où pas. Au symposium à Paris les Russes pourront expliquer à leurs collègues leurs attitudes, partager leur expérience et étudier l'expérience des autres.  

    Lire aussi:

    «Il faudrait étendre le Projet 5-100 à 30 universités»
    Universités de Russie: c'est le temps de faire ton choix
    Ces merveilles sorties des pinceaux de peintres syriens malgré la guerre (photos)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik