Ecoutez Radio Sputnik
    Culture

    Pierre le Grand, héros d’un opéra comique

    Culture
    URL courte
    0 0 0

    Le Théâtre de musique Boris Pokrovsky présente un opéra comique racontant des aventures du tsar russe Pierre le Grand aux Pays-Bas. Il s'agit de  l’opéra comique du compositeur allemand du XIX siècle Albert Lortzing, « Le Tsar et le Charpentier » (« Zar und Zimmermann »).

    Créé en 1837, cet opéra est un des plus populaires en Allemagne après les œuvres de Mozart. Mais en Russie il est largement méconnu, la dernière mise en scène datant de 1957. Le théâtre moscovite Boris Pokrovsky, qui se fixe pour mission de faire connaître au spectateur russe les œuvres méconnues voire oubliées, a décidé de combler cette lacune. L'opéra raconte des aventures de Pierre le Grand qui travaille incognito sur les chantiers navals aux Pays-Bas aux côtés d’un soldat russe Pierre. Les ambassadeurs français et anglais cherchent à savoir lequel des deux est le tsar. Le célèbre metteur en scène allemand Hans-Joachim Frey a accepté avec plaisir de venir en Russie pour travailler sur l'opéra. Il est extrêmement intéressant de mettre en scène en Russie un opéra sur un sujet russe, dit Hans-Joachim:

    « Je connais cet opéra depuis mon enfance. Déjà lorsque j’étudiais le chant – moi, je suis un chanteur d’opéra diplômé – j’ai chanté la voix de Pierre dans un spectacle étudiant. Cet opéra n’a pas été mis en scène en Russie depuis très longtemps et le spectateur russe l’a oublié. Pour moi c’était un défi à relever: mettre en scène un opéra pour que le spectateur d’aujourd’hui le regarde avec plaisir malgré des années et des années qui le séparent de l’époque de sa création et des événements historiques qu’il relate. Nous avons essayé à « inventer » un nouveau langage scénique qui serait compris par le spectateur moderne. Il y avait un autre défi, beaucoup plus comique cette fois – c’est que les chanteurs chantent en allemand, la langue qu’ils savent mal voire pas du tout, alors que les dialogues, d’ailleurs assez prolixes, sont en russe et c’est le tour du metteur en scène de ne rien comprendre ».

    Le séjour de Pierre le Grand aux Pays-Bas est depuis longtemps devenu une anecdote agrémentée de détails fantaisistes qui était maintes fois reprise par les écrivains et les compositeurs. Albert Lortzing, quant à lui, s’est inspiré d’un vaudeville français en y ajoutant des détails pittoresques. Mais est-ce si important que cela? L’opéra comique est fait pour transporter le spectateur dans un monde ironique et grotesque où la vérité historique n’a pas sa place. La scène est dans le style d’anciennes gravures allemandes. Les comédiens se figent de temps à autre sur scène ce qui fait le spectateur penser à la peinture flamande alors que la musique évoque les grands compositeurs européens – Mozart, Weber, Rossini…

    « Le Tsar et le Charpentier » servira de prologue à l’Année de l’Allemagne en Russie prévue pour 2012.

    Lire aussi:

    Poutine, «tsar»? Des médias français semblent le croire
    La cérémonie d’ouverture du festival Tour Spasskaïa à Moscou
    Quand l'assistant vocal d’Apple Siri devient un acteur de la tragédie de Shakespeare
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik