Ecoutez Radio Sputnik
    Exposition des chefs-d’œuvre des collections privées

    Exposition des chefs-d’œuvre des collections privées

    Photo: RIA Novosti
    Culture
    URL courte
    0 0 0

    Une exposition « Portraits des collectionneurs » a ouvert ses portes dans le Musée des Beaux-arts d'Etat Pouchkine à Moscou. Elle présente des chefs-d’œuvre des plus grandes collections privées russes.

    Les collections privées des antiquités n’étaient pas exposées jusqu’à présent en Russie. La situation n’a changé que ces dernières années. Selon la directrice du Musée des Beaux-arts  Pouchkine, Irina Antonova, cette exposition représente « une collection originale des portraits des collectionneurs. Les œuvres d’art qu’ils collectionnent reflètent très précisément leurs propres goûts ».

    La collection de l’art russe du début du XXème siècle de Piort Aven est considérée comme une des meilleurs en Russie : elle présente des peintures des grandes communautés artistiques, dont « Etabli » de Piotr Kontchalovski, « Vierge à  l'Enfant » de Kouzma Petrov-Vodkin, « Combat victorieux » d’Aristarkh Lentoulov et « Composition » de Vassili Kandinski.

    Les peintures de la même période figurent dans la collection du fondateur du club des collectionneurs, Valeri Doudakov. La qualité de ses œuvres est similaire à celle des vrais musées.

    La collection du peintre célèbre et recteur de l'Académie des beaux-arts russe Ilia Glazounov comprend les œuvres de Dmitri Levitski, de Mikhaïl Nesterov, des peintres italiens et des icônes. Le Tableau « Madone à l’Enfant » de  Guercino (Giovanni Francesco Barbieri) date du XVIIème siècle. Elle aurait appartenue à l’épouse de Napoléon et est restée en Russie après la guerre de 1912. Heureusement elle n’a pas été vendue à l’étranger et depuis la moitié du XXème siècle elle fait partie de la collection de Glazounov.

    L’exposition présente également les tableaux de Lucas Cranach, Pieter Brueghel le Jeune, Salomon van Ruysdael et d’autres peintres européens.

    Les visiteurs pourront admirer pour la première fois les tableaux d’une des plus mystérieuses peintres du XXème siècle, Tamara de Lempicka.

    L’exposition sera ouverte au public jusqu’à la fin d’août et devrait devenir un événement très intéressant de la vie culturelle de la capitale russe.  

    Lire aussi:

    Le Nord russe, un pèlerinage artistique de l’âme exposé à Paris
    Cette «Apothéose de la guerre» qui est un appel éternel à la paix
    Les aventures rocambolesques des œuvres d’art perdues
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik