Ecoutez Radio Sputnik
    Culture

    Festival de Cannes: les lauréats

    Culture
    URL courte
    0 0 0 0

    Le réalisateur autrichien Michael Haneke a reçoit dimanche le Palme d'Or de la 65ème édition du Festival de Cannes pour son onzième long métrage, intitulé Amour.

    Le réalisateur autrichien Michael Haneke a reçoit dimanche le Palme d'Or de la 65ème édition du Festival de Cannes pour son onzième long métrage, intitulé Amour.

    Ainsi, le cinéaste autrichien, dont Le Ruban blanc avait été couronné d'un Palme d'or il y a trois ans, rejoint le cercle très étroit des cinéastes doublement palmés à Cannes.

    Amour raconte l'histoire d'un couple de professeurs de musique à la retraite, Georges et Anne, dont la fille, également musicienne, vit à l'étranger avec sa famille. Un jour, Anne est victime d'une attaque cérébrale. Elle reste semi-paralysée et supplie son mari de ne pas l'envoyer à l'hôpital. Georges s'engage à soigner sa femme jusqu'aux derniers moments de sa vie.

    Le Grand Prix du jury a été décerné à Reality de l'Italien Matteo Garrone. Le Mexicain Carlos Reygadas a quant à lui décroché le Prix de la mise en scène pour Post Tenebras Lux, auquel les critiques avaient conféré le titre de "film le plus étrange" du festival.

    Le Prix d'interprétation féminine est revenu à Cristina Flutur et à Cosmina Stratan pour Au-Delà des Collines réalisé par le Roumain Christian Mungiu, qui s'est également vu décerner le prix du meilleur scénario.

    Le Prix d'interprétation masculine est allé à Madds Mikkelsen pour son rôle dans Jagten (La Chasse) du Danois Thomas Vinterberg, où il incarne un enseignant accusé de pédophilie qui doit se battre pour sauver sa vie et sa dignité.

    Le réalisateur britannique Ken Loach a obtenu le Prix du jury pour The Angels' Share (La Part des anges), histoire de jeunes délinquants qui retrouvent le droit chemin grâce aux travaux d'intérêts généraux et à l'art du whisky.

    Beasts of the Southern Wild (Les Bêtes du sud sauvage) de l'Américain Benh Zeitlin, présenté dans le cadre de la Sélection Officielle Un Certain Regard, a reçu le Prix du meilleur premier film (la Caméra d'or).

    Le Prix de la Critique internationale (FIPRESCI) a été attribué samedi à Dans la brume du cinéaste ukrainien Sergueï Loznitsa.

    Lire aussi:

    Festival de Cannes: le nouveau Zviaguintsev et tout ce qu'il ne faudra pas rater
    Le film du réalisateur russe Zviaguintsev primé à Cannes
    Un film du Russe Zviaguintsev part favori au festival de Cannes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik